" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 29 novembre 2009

29, Djoudj-Djeuss: des chacals et renards


* Djoudj, Djeuss, Tawey -

29, Djoudj: balbus au festin, grues en parade, pélicans au nid


* Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD) -
Lire aussi, en date du 5 décembre, la Une de http://www.saintlouisdusenegal.com
:"Nouvelle saison de ponte pour les pélicans du Djoudj", et voir la galerie photos d'Eddy Graeff
_____________________________________________________________________

29, Djoudj, oiseaux: 88/366 vues


* Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD) -
Guide pour Marie et Philippe, avec Eddy Graeff pour http://www.saintlouisdusenegal.com/
En véhicule 4x4 et pirogue 'communautaire' motorisée. 6h-19h30.

Voir aussi la galerie photo du jour, par Eddy Graeff, sur:
http://www.saintlouisdusenegal.com/photos_graeff_djoudj.php

OISEAUX / 88 espèces vues
MAMMIFERES / 5 espèces vues
REPTILES / 3 espèces vues
AUTRES / 2 espèces vues

Sur les 366 espèces d'oiseaux à ce jour recensées sur les 16 000 hectares du parc national du Djoudj
Vu, ce 2009 11 29:
Anhinga d'Afrique (anhinga rufa, african darter), très nombreux -personnellement jamais observé autant, et partout ! Adultes mâles, quelques; femelles et juvéniles, nombreux
Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant), très nombreux, adultes et juvéniles
Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant), innombrable, incalculable ! Par milliers, en tout cas, en particulier en vols gigantesques entre Djoudj et Diawling mauritanien
Pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican), par centaines au long du marigot du Djoudj et aussi dans les ascendants, à haute altitude; des milliers sur le nichoir, densément serrés les uns contre les autres; un important regroupement (des centaines de non-reproducteurs ?) derrière le lac de Khar
Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), 1 en vol puis probablement le même sur un banc de sable en compagnie de grands cormorans et dendrocygnes
Héron cendré (ardea cinerea ssp. cinerea, grey heron), commun, partout et particulièrement au lac de Khar, et, par exemple, 19 ensemble au Grand Lac
Héron mélanocéphale (ardea melanocephala, black-headed heron), 2+, solitaires [boucle de Gainthe]
Héron pourpré (ardea purpurea, purple heron), assez commun, partout où il y a des roselières
Bihoreau gris
Crabier chevelu
Aigrette (dimorphe) des récifs
Aigrette garzette
Aigrette intermédiaire
Grande aigrette
Héron gardeboeufs
Tantale ibis
Cigogne noire, 1 + 1 + 14
Spatule blanche
Flamant rose
Flamant nain
Ibis falcinelle
Ibis sacré, 1 en vol
Dendrocygne veuf
Dendrocygne fauve, 2
Canard à bosse, 1 en vol
Oie-armée de Gambie
Ouette d'Egypte, dont 2 ensemble
Canard souchet
Sarcelle d'été
Pygargue vocifère
Balbuzard pêcheur, des dizaines !!!
Busard des roseaux, adultes femelles, surtout, et quelques mâles
Busard cendré, 1+
Circaète brun, 2+
Râle à bec jaune, 1 [Djeuss sud] + nombreux cris et caquètements
Jacana à poitrine dorée, plusieurs [Djeuss sud; marigot de Djoudj]
Grue couronnée, 2 [boucle de Gainthe] + 2, 2, 1 [Grand Lac] + 1 [sur piste et steppes à sporobolus]
Oedicnème du Sénégal, 21+ [virage de l'embarcadère du Djoudj] et quelques
Echasse blanche
Avocette élégante
Bécassine des marais, 1 + 1 [marais du lac de Khar]
Bécassine double, 1 en vol [marais du lac de Khar]
Vanneau éperonné
Vanneau (caronculé) du Sénégal, 2 [Gainthe]
Grand gravelot
Petit gravelot
Barge à queue noire
Bécasseau minute
Bécasseau variable
Chevalier culblanc
Chevalier guignette
Chevalier gambette
Chevalier aboyeur
Combattant varié
Mouette à tête grise
Sterne hansel
Sterne caspienne
Sterne naine
Guifette leucoptère
Tourterelle masquée
Tourterelle pleureuse
Coucal du Sénégal, 1 [typhaie piste de Grand Lac] + 1 [Djeuss sud]
Chouette effraie ssp. affinis, 1 au crépuscule en vol par dessus le véhicule [Djeuss sud]
Engoulevent à longue queue, sur la piste [Djeuss sud], aube et crépuscule
Coliou huppé, couple énamouré avec juvénile [lac de Khar]
Martin-pêcheur huppé, 1 [marais de Gainthe] + 2 [marigot de Djoudj] + 1 [digue]
Alcyon pie
Guêpier nain
Guêpier de Perse, adultes et juvéniles, innombrables -là encore, jamais observé autant, absolument partout, au sol, sur des souches, arbustes, arbres, en vol ! L'oiseau le plus présent, en ce mois de novembre !
Calao à bec rouge, 1 + 1
Cochevis huppé, commun, surtout sur bords de pistes
Moinelette à oreillons blancs, quelques mâles, et femelles
Hirondelle de rivage, partout et notamment au dessus des eaux du Grand Lac
Hirondelle rustique, quelques avec hirondelles de rivage [Djeuss sud]
Bergeronnette grise
Bergeronnette printanière
Traquet motteux, 1
Tarier pâtre d'Afrique, 1 adulte mâle
Fauvette grisette, 1+
Fauvette passerinette, 1+ adulte mâle
Pouillot véloce
Prinia modeste [marigot de Khar]
Pie-grièche à tête rousse, 1 [steppe du Grand Lac]
Choucador à oreillons bleus, 1 [marais de Gainthe]
Buphage piqueboeuf à bec jaune, quelques en vol au crépuscule [vers Tiguet, Djeuss sud]
Moineau doré, petits groupes en vol
Tisserin à tête noire
Travailleur à bec rouge, petits groupes en vol mais 1 assez gros vol en Djeuss sud
Nids d'alectos à bec blanc, de tisserins à tête noire et tisserins minules
Entendu:
Cisticole des joncs

Chacal (commun) doré, 3 dont 1 à la patte arrière brisée [entre steppe à sporobolus et cordon du Gorom], au soleil couchant
Renard (pale) blond des sables, 2 à la nuit tombée, traversant devant le véhicule [vers Taba Treize]
Phacochère commun, assez nombreux
Patas 'singe rouge', 1 [boucle de Gainthe] puis une troupe importante avec nombreux juvéniles [Khar]; une troupe le long de la piste [Djeuss sud] dont 1 énorme mâle dominant juché sur un poteau métallique, quasi indifférent
Lièvre de Crawshay, 1 [Djeuss sud]
Crottins de phacochères communs, et de chacal doré [steppe du Gorom]
Traces et empreintes de varans du Nil, de phacochères communs, de mangouste sp. [marais du lac de Khar]

Crocodile du Nil, 3 juvéniles
Python de Sebae, 1
Varan du Nil, quelques

Néphile du Sénégal [marais de Gainthe]
Libellules sp.
____________________________________________________________________

samedi 28 novembre 2009

28, un hémidactyle de Brook


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -



Hémidactyle de Brook: ci-dessus, vu par Fretback - ci-contre, vu par Jean Chevallier, pour Conservation et Développement Durable / Biodiversité et Conservation en Afrique,
___________________________________________________________

vendredi 27 novembre 2009

27, automne aviaire dans les jardins de Bango


* Bango. Impasse Gustave Pelloux et berges du Lampsar saumâtre -
MATIN-
Ci-après, dans le jardin arboré de Fatou et Eddy Graeff, à Bango coté Lampsar 'doux' :
un choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus, greater blue-eared starling), l'une des trois espèces de merles métalliques du Sahel sénégalais (choucador à oreillons et choucador à longue queue fréquentant volontiers les parcs, vergers et jardins urbains ou péri urbains; choucador à ventre roux se rencontrant plutôt dans les campagnes, souvent près des routes) rejoint au sol des bulbuls (communs) des jardins (pycnonotus barbatus, common bulbul), tandis que résonnent au loin les vocalises d'un gonolek de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek)

Ci-dessous : 2009 11 27 au matin, impasse Gustave Pelloux, Bango
/ Vidéo par Eddy Graeff pour saintlouisdusenegal.com et Ornithondar


Depuis quelques jours, les pouillots véloces* (phylloscopus collybita, common chiffchaff), l'un des deux pouillots (avec le pouillot de Bonelli, phylloscopus bonelli, plus 'broussard') hivernant régulièrement dans le delta (les deux autres espèces de pouillots, le siffleur et le fitis, descendant plus au sud, en biotopes pré-guinéen ou forestier), sont bel et bien visibles, enfin, présents partout, en particulier là où les bûcherons n'ont pas abattu les vénérables prosopis qu'ils affectionnent tant... Ce jour, 3+ dans les vieux arbres chez Fatou et Eddy; assez nombreux désormais dans les bosquets d'acacias et les ilots de prosopis rescapés autour du Ranch de Bango. Et dans mon jardin, un qui commence à prendre plaisir à boire et se baigner dans une petite vasque hors de portée des chats...
* Nota bene: les observations dans le delta du pouillot ibérique (phylloscopus ibericus, iberian chiffchaff, à presque tous points identique au véloce), sont de plus en plus régulières.
____________________________________________________________________

jeudi 26 novembre 2009

26, une échasse claudicante


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -
APREM'- ciel gris
3 échasses blanches en vol vers le Lampsar 'doux' puis 4, de retour sur le marigot saumâtre
1 échasse blanche (himantopus himantopus, black-winged stilt), solitaire sur la 'plage' : elle boite (genou déformé); l'an passé, il y en avait également une, blessée au genou : la même ?

Ci-contre : échasse blanche blessée sur la 'plage' / Photo par Fretback

Sur la 'plage', aussi : 1 bergeronnette printanière, adulte mâle de la sous-espèce flava (motacilla flava, yellow wagtail) nouvellement arrivée, tente de se faire accepter, difficilement, sur le domaine d'1 bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail), dominante
Tandis que des enfants tentent toujours d'en hameçonner, en vain : 3 sternes caspiennes / 1 sterne hansel de 1er hiver / 1 goéland brun immature /
~10 guêpiers de Perse au dessus des mangroves
NUIT-
22h50, passage d'échasses blanches, qui semblent faire la navette entre les vasières du marigot et le lac de Bango (cf. rapport ci-après)
23h20, cris des oedicnèmes du Sénégal
____________________________________________________________________

26, le 'lac' de Bango, en sursis


* Bango. 'Lac' de Bango -

26, la décharge du célèbre Ranch : pas très 'vert' !



* Bango-Sanar. Derrière le Ranch de Bango -











26, aux portes du Ranch, ça déboise et carbonise !


* Bango. Vers le Ranch de Bango -

Ci-contre: sur la piste du Ranch de Bango, prosopis abattus, haies brûlées; la nature en prend plein la gueule pour d'obscurs litiges fonciers... / Courtesy photo par Eddy Graeff

Avant-veille de l'Aïd, qu'on appelle Tabaski au Sahel, la fête du (au !) mouton... Des millions d'ovins -et de caprins, pour les moins fortunés, ce qui est ma foi rare au Sénégal de "Maître" Wade qui a fait de son pays, comme le monde entier sait, un pays particulièrement "émergent"- emplissent la cité et se font faire un brin de toilette à grand renfort de savon moussant, avant l'orgie sacrificielle de samedi. Samedi 28, en effet, parce qu'"ici c'est Sénégal", et la Tabaski ça sera samedi quand les autres en seront à la digestion du vendredi. Car au Sénégal, c'est ainsi, on se fait remarquer: la quasi totalité des fêtes de la Umma est célébrée le lendemain des autres pays musulmans. Qui fait mieux ? Sénégal, ou le spécialiste de la surenchère religieuse... Bref, dans ce pays en devenir mais où le réfrigérateur est rarissime, et où les températures pourtant clémentes ont peu de chance par les temps qui courent de descendre vers le zéro degré, il faut se hâter pour préparer la bête afin de s'en repaître pendant quelques jours sans risque de courante intempestive... Et depuis que les habitants du wolof land ne font plus confiance dans l'approvisionnement d'un gaz très échappatoire, et cher (eh oui, 'faut parfois payer les factures aux navires méthaniers 'étrangers' qui désormais attendent au large du Cap-Vert et ne livrent que s'ils sont illico réglés...), c'est la ruée sur le bois et le charbon, plus que jamais; un formidable retour aux préceptes rigoristes chers au continent : "ça a été, ça est, ça sera" ! Avec l'aval des responsables, et la complicité, passive ou active, de tous; pourquoi se gêner quand les affairistes tireurs-de-ficelles et autres donneurs d'ordre sont les petits potentats locaux à la solde du pouvoir central, et même l'administration... des Eaux et Forêts, qui sait, laisse faire, ou n'intervient que ponctuellement, pour elle-même... à la veille des fêtes !!!!!!!
La brousse est mise en coupe réglée, intensément, partout, depuis deux ans maintenant. Depuis la grande spéculation mondiale sur les hydrocarbures, en 2007-2008...

Ci-après : un reportage photos par Eddy Graeff, 2009 11 26 midi. Pour http://www.saintlouisdusenegal.com et Ornithondar
De haut en bas:
- coupe de bois de chauffe dans un carré d'acacias : "du bois mort", disent-ils... La preuve !...
- charbonnage... sous les derniers grands arbres de la zone, abritant l'une de ses deux aires de pygargues vocifères
- charbonnier, un autre, à l'abri dans une carrière de sable, à proximité du Ranch de Bango
- un pays constellé de souches mortes, partout !





































____________________________________________________________________

mercredi 25 novembre 2009

24, le temps revenu des aigrettes


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

Nota : depuis quelques jours, les aigrettes (4 espèces : l'aigrette dimorphe, l'aigrette garzette, l'aigrette intermédiaire, la grande aigrette + le héron gardeboeufs) sont bien présentes dans le ciel du Lampsar. Les blocs de palétuviers rouges sont utilisés comme reposoir et/ou dortoir par des garzettes, dimorphes et gardeboeufs. Et par les premiers bihoreaux de l'hiver ! A noter, d'importants regroupements en plaine (jusqu'à 50+ de grandes aigrettes), et aussi des passages mixtes au dessus du marigot : des dimorphes avec des garzettes; et un joli vol mêlant 3 espèces (alba, intermedia, garzetta).

Ci-contre : 2009 11 24, début d'après-midi couvert; 1 aigrette (dimorphe) des récifs à la proue d'une pirogue de contrebandiers...
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback

SOIR, 18h-
Passage est-ouest de 7 aigrettes (dimorphes) des récifs (egretta gularis, western reef egret) avec 2 aigrettes garzettes (egretta garzetta, little egret), puis de 5 dimorphes avec 2 autres garzettes
Présence accrue de sternes sp. sur le marigot

3 balbuzards pêcheurs sur mon bout de marigot :
1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey, aguila pescador) vole au ras de l'eau et en remontant au dessus des bosquets de palétuviers fait s'envoler 5 bihoreaux gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron) qui ont pris peur; les hérons se reposent dans les arbres tandis que le balbu continue son vol vers le Lampsar 'eau douce'; suivi, un quart d'heure plus tard, par un second. Un troisième se pose sur l'habituel poteau immergé, au large du bolong de Dakhar-Bango.

NUIT-
0h15, on entend bien un grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover) chanter sur la 'plage'
____________________________________________________________________

lundi 23 novembre 2009

23, peu à peu, le dortoir hivernal des bihoreaux...


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
MATIN-
8h15, brumes vaporeuses sur le marigot, surtout sur le delta de Thiolene; 'frais', presque...

Nota : le marigot et ses mangroves redeviennent tout doucement le dortoir hivernal des ardéidés, en particulier les aigrettes dimorphes et garzettes, et surtout les bihoreaux gris (jusqu'à ~150 au coeur de l'hiver); les petites mangroves de palétuviers nains servent aussi d'aire de repos pour les hérons cendrés tandis que les terrains proches accueillent vanneaux éperonnés et oedicnèmes

Vasières de la baie de Lampsar-bolong de Khaye : 6 crabiers chevelus (ardeola ralloides, squacco heron) et 5 vanneaux éperonnés (vanellus spinosus, spur-winged lapwing)
Vasières nord du marigot : ~8 hérons cendrés / 2 aigrettes garzettes / 1 héron gardeboeuf juché sur les branches basses d'un palétuvier / Alcyons pies
Passage de quelques sternes et d'1 grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant) [>Lampsar 'eau douce']
A basse altitude sur la plaine de Thiolene, coté campement des pêcheurs : un vol sur la largeur de +35 hérons cendrés (ardea cinerea ssp. cinerea, grey heron) quittant leur dortoir proche des mangroves pour remonter vers les plaines alluviales
10h45, ~10 aigrettes garzettes (egretta garzetta, little egret), la plupart postées sur les bosquets de palétuviers rouges du marigot, en compagnie de quelques aigrettes (dimorphes) des récifs (egretta gularis, western reef egret)
3 sternes hansel patrouillent sur le Lampsar
SOIR-
17h50, un joli vol lent et original de 3 grandes aigrettes (egretta alba, great egret) + 1 aigrette intermédiaire (egretta intermedia, intermediate egret) + 1 aigrette garzette, toutes ensemble [par dessus le marigot>plaines de Thiolene ou Mboubeune]
18h40, 1 martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher) au ras de l'eau traverse le marigot dans sa plus grande largeur [>bosquets de palétuviers rouges]

Envol crépusculaire des tout premiers bihoreaux gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron) des dortoirs de palétuviers rouges, par couple :
2 + 2 (+ 2 ?) bihoreaux gris criant décollent des mangroves et survolent en cercles les bosquets de palétuviers; deux partent vers le Lampsar 'doux' croisant 3 aigrettes dimorphes qui en viennent
18h50, 1 bihoreau gris monte assez haut dans le ciel crépusculaire, puis survole en rond les bosquets de palétuviers rouges; il crie tandis que d'autres encore restés à l'abri des touffes épaisses lui répondent fortement
NUIT, 19h-20h-
On entend à plusieurs reprises des hérons cendrés ('"Kwoi" puissants) et des bihoreaux gris ("kwoks" plus aigus)
____________________________________________________________________

samedi 21 novembre 2009

21, les canards arrivent sur le Lampsar


* Bango. Marigot de Lampsar
-
NUIT du 20 au 21 11, ~1h-
A basse altitude, passage au dessus du jardin d'une troupe de dendrocygnes veufs sifflant
MATIN, 9h30-10h05-
Nota : maintenant que les vasières restent dégagées y compris à marée haute, les canards arrivent sur le marigot; avec précaution, encore, avec de longs survols circulaires avant d'atterrir, et des frayeurs communicatives qui déclenchent des envols aussi soudains que brefs !
Baie de Lampsar-bolong de Khaye :
11 dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck) déambulent groupés sur la vase; certains nagent, d'autres se lavent
Sur le pourtour de la baie, 1 crabier chevelu / 1 aigrette garzette
Tous rejoints un peu plus tard par 4 échasses blanches / 3 vanneaux éperonnés / 1 héron cendré
Marigot :
4 canards à bosse juvéniles (canard casqué, sarkidiornis melanotos, knob-billed duck) arrivent du Lampsar 'eau douce', à basse altitude, et survolent en cercle un groupe de ~15 dendrocygnes veufs regroupés dans l'eau baissante au pied d'un bosquet de palétuviers, avant de les y rejoindre
Un peu plus loin, 10 échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt)
Dans les palétuviers, plusieurs aigrettes (dimorphes) des récifs et quelques hérons gardeboeufs au reposoir
9h55, envol des canards à bosse qui repartent vers le Lampsar 'eau douce' en croisant 2 sarcelles d'été (anas querquedula, garganey) qui, elles, en viennent pour se poser rapidement entre deux blocs de palétuviers
Sur la 'plage' :
1 grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover) en chasse un autre / Chevalier guignette / 1 + 1 vanneau éperonné / 1 bergeronnette grise

11h, comme hier, levée de l'harmattan qui souffle en brèves rafales : il y a des odeurs de sable dans l'air... et de l'assèchement des cloisons nasales !
11h45, toujours le passage, mais moins régulier qu'en saison des pluies, de choucadors à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling) au dessus de la maison [Bango>caserne et retour]; mais plus de perruche à collier...
____________________________________________________________________

vendredi 20 novembre 2009

20, une fauvette à lunettes aux portes de Mboubeune


* Steppe de Mboubeune -

20, la plaine rizicole de Mboubeune


* Plaine marécageuse et rizicole de Mboubeune -

20, bécassines et mangoustes dans les marais


*Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
MATIN, 8h30-
Ciel vaporeux, légère brume de sable en suspension
Sur les rives et vasières nord du marigot: 10 dendrocygnes veufs, au bain / +8 hérons cendrés / +4 aigrettes garzettes / Aigrettes (dimorphes) des récifs / Chevaliers sp. / +4 vanneaux éperonnés
Venant de la digue de Bango, 1 touraco gris (crinifer piscator, western grey plantain-eater) rejoint les bosquets de palétuviers

* Thiolene, digue 1, de Bango à Mboubeune -
MATIN, 9h15-12h-
En voiture et à pied. Avec Eddy Graeff, pour saintlouisdusenegal.com et Ornithondar
Ciel voilé par un vent d'harmattan de plus en plus soutenu à l'approche de la mi-journée

OISEAUX / 41 espèces vues, 2 entendues
MAMMIFERES / 1 espèce vue
REPTILES / 1 espèce vue
AUTRES / 1 arachnide vu


Ci-dessus : digue de Mboubeune, coté roselières du Lampsar 'doux', un varan du Nil se chauffe au soleil matinal
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback, 2009 11 20

Vu:

Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant), commun
Héron cendré (ardea cinerea ssp. cinerea, grey heron), commun
Héron pourpré (ardea purpurea, purple heron), +6
Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron), commun
Aigrette (dimorphe) des récifs (egretta gularis, western reef egret)
Héron gardeboeufs (bubulcus ibis, cattle egret), nombreux
Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret)
Grande aigrette (egretta alba, great egret), très nombreuses
Aigrette intermédiaire (egretta intermedia, intermediate egret)
Héron strié (butorides striata, green-backed heron), 1 en vol
Oie-armée de Gambie (plectropterus gambensis, spur-winged goose), 4 en vol
Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 en vol
Busard des roseaux (circus aeruginosus, eurasian marsh harrier), 1 femelle adulte en vol
Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, senegal thick-knee), 2
Bécassine des marais (gallinago gallinago, common snipe), 2 + 1 + 1 + ~10 ensemble
Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), commun, dont un regroupement de +20 au repos
Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover), 1 en vol
Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), 1
Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper)
Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank), plusieurs
Sterne hansel (gelochelidon nilotica, gull-billed tern), 3
Tourterelle masquée (oena capensis, namaqua dove)
Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove)
Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, senegal coucal), 1
Alcyon pie (ceryle rudis, pied kingfisher), plusieurs
Martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephala, grey-headed kingfisher), 1 adulte
Guêpier nain (merops pusillus ssp. pusillus, little bee-eater), quelques
Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicus, abyssinian roller), 2 (1 adulte et 1 subadulte)
Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensis, crested lark), quelques
Bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail), quelques
Bergeronnette printanière (motacilla flava, yellow wagtail), assez commune
Tarier pâtre d'Afrique (saxicola torquatus ssp. moptanus, african stonechat), 3 mâles adultes
Fauvette à lunettes (sylvia conspicillata, spectacled warbler), 1 femelle adulte
Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), peu
Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia)
Cisticole roussâtre (cisticola galactotes, winding cisticola), 1
Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. melanocephalus, black-headed weaver)
Travailleur à bec rouge (quelea quelea, red-billed quelea)
Euplecte franciscain (euplectes franciscanus, northern red bishop), plumage internuptial
Astrild-caille à face noire (ortygospiza atricollis, black-faced african quailfinch), en vol
Entendu:
Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle) / Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra, black crake)

Mangouste ichneumon, 3 (1 adulte et 2 juvéniles) [cf. rapport de 2009 09 30]
Varan du Nil, 4
Néphile du Sénégal, 1

Ci-contre, de haut en bas :
- Cormoran africain en vol
- Héron pourpré et grandes aigrettes
- Grandes aigrettes
- Aigrette (dimorphe) des récifs
- Alcyon pie
- Tarier pâtre d'Afrique
Galerie photos par Eddy Graeff, pour http://www.saintlouisdusenegal.com/ et Ornithondar
____________________________________________________________________

20, du martin-chasseur à tête grise et des halcyons


* Digue Bango-Mboubeune, berges du Lampsar 'eau douce' -
1 martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephala, grey-headed kingfisher), adulte, perché sur les branches basses d'un respectable acacia encore épargné par les 'fabricants de charbon', dans une ripisylve résiduelle encore fréquentable par le bel oiseau...

Ci-dessous : martin-chasseur à tête grise, Lampsar 'doux' / Photos par Eddy Graeff, 2009 11 20, pour saintlouisdusenegal.com et Ornithondar








Ci-contre : martin-chasseur à tête grise, près de Manyara, Tanzanie
/ Courtesy photo par Gérard Bacuez, 2009 11, droits réservés

Nota:
le martin à tête grise est l'une des trois espèces de 'chasseurs' (halcyons sp.) que l'on peut observer au nord du Sénégal. On aura plus de chance de les rencontrer pendant la mousson et les mois qui la précèdent et prolongent. Si le martin-chasseur du Sénégal (halcyon senegalensis, absent en saison sèche) et le martin-chasseur strié (halcyon chelicuti, migrateur partiel) peuvent y nicher, le martin-chasseur à tête grise semble ne pas pondre au nord du 15,30° nord : mais si les Morel* ont décrit l'oiseau seulement de juillet à fin novembre - mâles adultes (jeunes, pas encore reproducteurs ?) alors bien visibles avec forte possibilité qu'aucune femelle ne remonte au delà du 15°nord !-, je l'ai observé à plusieurs reprises autour du Lampsar, y compris en saison sèche (février, mars, avril, par exemple !)

* Gérard et Marie-Yvonne Morel (ex station ornithologique de l'Orstom à Richard-Toll), in 'Les oiseaux de Sénégambie', 1990, page 93

Ces trois alcedinidés sont aussi démonstratifs que colorés ; et peu farouches: j'ai vu le martin-chasseur à tête grise fréquenter assidument la piscine d'un bangotin; et le martin-chasseur strié n'était en rien gêné, à Sor (partie continentale de Saint-Louis), pour se jeter à intervalles réguliers dans une flaque de saison pluvieuse, entre véhicules et piétons au beau milieu de la rue de sable, devant les Impôts de la ville...
____________________________________________________________________

mercredi 18 novembre 2009

11 + 16, aparté: mon fils Inno expose à Ouaga


* Ouagadougou, Burkina Faso. Hangar 11, Cabaret de madame Pascaline, Baratapas -


Après son long périple d'hivernage à travers le Sénégal, le Mali et le nord de la Côte d'Ivoire maternelle, en compagnie de Fanny ma future belle-fille, mon grand fiston Innocent dit Inno est longuement resté à Ouagadougou pour préparer sa participation créative au Festival des Arts Plastiques* de la capitale burkinabè, en novembre 2009, chez l'ami Pierre Garel* et au sein de son Hangar 11*.

Ci-contre: Inno, autoportrait en famille, Korogho, nord de la Côte d'Ivoire, 2009 08



* Fête des Arts Plastiques de Ouagadougou, Burkina Faso, du 7 au 28 novembre 2009
* http://www.pierregarel.com
* Hangar 11, sis à Ouidi, http://www.hangaronze.com
* Cabaret de madame Pascaline, Ouidi, 3e carré avant le commissariat de police
* Baratapas, http://ouagaburkina.site.voila.fr/

Nota: l'expo d'Inno occupe successivement deux sites: le cabaret de dolo de madame Pascaline, le 11 novembre jusqu'à minuit (cf. photos ci-après à d.) puis à partir du 16 novembre - jusqu'au 28 novembre, la scène du Baratapas* d'Alain Combes, dans la (belle) musique de l'ami kassena Bil Aka Kora (cf. photo ci-dessous à g.)



  











Ci-dessus: à g., Bil Aka Kora joue devant les oeuvres d'Inno, Baratapas 2009 11 16 - à d., l'expo d'Inno au cabaret de madame Pascaline, à Ouidi, 2009 11 11 - au centre, les silatiguis, installation dans la cour de la doloterie de madame Pascaline, 2009 11

Ci-dessous, de g. à d.:
- Allah Tha lon, Allah dans les talons, 2009, 60 x 60
- Naan laara an saara ! 11 ans après, à Norbert Zongo, encore et toujours..., 2009, 50 x 120
- Notre 'Omar' Simpson, 2009, 70 x 60
- Identité nachionale, 2009, 120 x 60








mardi 17 novembre 2009

16-17, un balbuzard bien intrépide


IMPORTANT : VOIR LES PHOTOS ET LIRE AUSSI LES COMMENTAIRES DU RAPPORT DE 2009 10 6 (qui continuent de défrayer la chronique de ce blogue...)

* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
Au matin, en général avant 8 heures, et en fin d'après-midi jusqu'au crépuscule, dès 16 heures, 1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey, aguila pescadora) a depuis quelques jours pris l'habitude de pêcher à quelques jets de pierres du village de Bango... A 50 mètres de moi, parfois, quand il effectue ses virages aériens au dessus du Lampsar ! Arrivant des alentours du bolong de Dakhar-Bango, vers la pointe Thiolene, il remonte quelques centaines de mètres du marigot de Lampsar pour survoler tout particulièrement la baie qui reçoit le bolong de Khaye. Contre le vent du nord nord-est, le balbu -une femelle en l'occurrence, non baguée- fait du quasi vol stationnaire, moins habilement que les alcyons pies, 'à l'étage' d'en dessous (cf. photo ci-après, en haut à droite), et plonge comme les quelques sternes caspiennes qui l'entourent, pas très élégamment, dans un plouf explosif digne d'un plat ventral d'humain.... Le 16 novembre, il lui a fallu vingt minutes de survols et de plongeons stériles (17h30-17h50) avant d'accrocher un jeune poisson-chat que les serres ne lâcheront pas malgré les nombreux ébrouements du rapace, en vol ! En général, le balbu quitte les lieux avec sa proie et gagne les rives du Lampsar 'eau douce', pour le dévorer tranquillement; avant de revenir, passer sans s'arrêter au dessus de la baie, et regagner les confins de la presqu'île de Thiolene, l'embouchure du bolong de Dakhar-Bango, ou un bosquet de palétuviers du marigot, toujours le même, sur quasiment toujours la même branche panoramique... Régulièrement, ils sont deux (couple ? Duo de subadultes ?) à faire la navette entre le bout deltaïque de mon marigot (ouest, vers la gauche) et la partie douce du Lampsar (est, vers la droite), surtout le soir.
La belle dame qui s'évertue à pêcher à quelques encablures de la digue bangotine est fort inconsciente des dangers qu'elle encourt : avec la réapparition des premiers laridés, et bientôt des cormorans, dans le marigot redevenu poissonneux -c'est de saison-, les jeunes désoeuvrés, soit 99% du bled, traînent sur les berges souillées de détritus, de ficelles et toutes sortes d'épaves de filets en nylon. Certains, peut-être las du sempiternel tiep, le riz au poisson de plus en plus riquiqui, s'adonnent à une drôle de pêche, une invention toute tropicale : la pêche-chasse ! Ils empalent un poisson sur un hameçon attaché à un long fil de nylon, le lance le plus loin possible s'ils sont des enfants, ou grimpent dans une pirogue pour déposer l'appât au beau milieu du marigot s'ils sont des adolescents. J'ai ainsi vu mourir dans d'affreuses souffrances, depuis deux ans, des hérons cendrés, un bihoreau gris, des mouettes à tête grise ou des sternes caspiennes, une aigrette dimorphe, des cormorans des deux espèces... Parfois déplumé illico, agonisant, ou jeté vivant dans un vieux frigo désaffecté servant de coffre, aussitôt refermé sur la victime jusqu'à la grillade nocturne, entre jeunes, sur la pirogue amarrée au clair de la lune... sous le regard miséricordieux d'Allah !
Comme les sternes caspiennes, le balbuzard tournoie longuement quand il repère un poisson flottant à la surface, avant d'éventuellement s'en saisir... J'ose croire que le balbu ne se fera pas tromper par ces proies trop faciles... d'autant qu'il ne les saisit que par les serres et ne les mange que loin, tranquillement, sur un arbre ou sur la terre ferme de la pointe Thiolene; ouf ! J'ai pourtant vu des caspiennes, qui relâchent neuf fois sur dix le poisson au bec dès que le nylon se tend, se faire tout de même prendre au piège...































Ci-dessus :
- Dessin pour l'IRD ur 136 d'Orléans
- En haut, 2009 11 17 soir, 17h30-18h15, balbuzard pêcheur femelle et alyon pie, sur le Lampsar et la baie du bolong de Khaye
- En bas, 2009 11 16 soir, 16h-17h15, balbuzard pêcheur et sterne caspienne sur le Lampsar
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback
____________________________________________________________________

13-17, sur les vasières (enfin) dégagées...


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

Ci-contre : le marigot de Lampsar au matin du 14 novembre; toujours des nuages, un peu de moiteur persistante et des eaux limoneuses chargées de feuilles mortes de palétuviers rouges / Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback

2009 11 13: légère remontée nébuleuse et moite du sud
MATIN-
-Sur le marigot : 22+ milans parasites et 1 pygargue vocifère planent + 1 balbuzard pêcheur, en vol et sur son perchoir habituel
En vol, 1 sterne caspienne / 2 mouettes à tête grise (en plumage nuptial) / 1 goéland railleur
-Sur les vasières, en partie dégagées: 1 ouette d'Egypte, au bain / ~10 hérons cendrés / ~15 échasses blanches / Quelques chevaliers aboyeurs et guignettes / Quelques vanneaux éperonnés et aigrettes (dimorphes) des récifs /

2009 11 14:
matin,
toujours sous un régime humide; aprem', quelques coups de vent d'harmattan
~8 guêpiers de Perse au dessus du Lampsar et des palétuviers

2009 11 15:
chaud et plutôt sec
APREM'-
1 martin-pêcheur huppé (ventre assez clair) arrive de la baie de Lampsar-bolong de Khaye, un poisson dans le bec
En vol, 2 sternes hansels / 1 mouette à tête grise / aigrettes (dimorphes) des récifs /
SOIR, 18h-19h-
En vol, surtout sternes caspiennes / 1 héron cendré / 19 dendrocygnes veufs en file indienne [>Lampsar 'eau douce']
Les 2 balbuzards pêcheurs reviennent ensemble du Lampsar 'eau douce' suivis par 2 hérons pourprés !
NUIT-
0h15, cri de bihoreau gris au dessus du jardin

2009 11 16:
APREM', 16h-17h15-
En vol, quelques sternes dont: 1 sterne caspienne / 1 sterne pierregarin / Quelques sternes hansels / 1 héron pourpré entraperçu [Lampsar 'eau douce'] /
Quelques aigrettes (dimorphes) des récifs, aigrettes garzettes et hérons gardeboeufs juchés sur les palétuviers

2009 11 17:
ciel couvert, gris, surtout le soir
SOIR, 17h30-18h15-
-Sur les vasières: 2 ouettes d'Egypte / 6 + 6 échasses blanches, qui s'envolent, puis 11 / 9+ aigrettes (dimorphes) des récifs, dont 2 juvéniles / 5+ hérons cendrés / 2+ aigrettes garzettes / 1 héron gardeboeuf / 2 chevaliers aboyeurs / Chevalier guignette /
Derrière les mangroves de Thiolene, coté fleuve Sénégal, entraperçu l'atterrissage de 5 grues couronnées
Entendu, vers la digue et les jardins: francolin à double éperons
En vol, 1 + 1 sternes caspiennes / 2 grands cormorans à poitrine blanche [Bango>mangroves>fleuve Sénégal]
Traversée quotidienne du marigot par bergeronnettes grises, dont un groupe de 10, et tisserins à tête noire [S>N]
-Sur le delta: 38 pélicans blancs passent de Mauritanie (Thiong) au Sénégal (Roup)
____________________________________________________________________

lundi 9 novembre 2009

9, novembre, les balbus au balcon !


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

Nota, sur les balbuzards (pandion haliaetus):
Durant ce mois de novembre, un duo de balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey, aguila pescadora) fréquente assidûment l'intégralité du Lampsar, depuis la presqu'île de Thiolene, en eau saumâtre aux confins du delta du Sénégal, jusqu'à l'île aux hippopotames, en eau douce.
Comme ce matin, ils viennent même pêcher -ce n'était pas le cas l'an passé, devant le village de Bango, en particulier sur la petite baie qui reçoit le bolong de Khaye; juste en face de ma balustrade ! Si l'un d'eux aime continuer vers la partie 'douce' du Lampsar, l'autre peut parfois survoler le quartier, sans crainte, pas toujours en altitude. Cette confiance me fait parfois peur...

Ci-contre : 1 balbuzard pêcheur au dessus des palétuviers du Lampsar / Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback

-Au matin, 1 + 1 balbuzards pêcheurs sur le marigot 'limoneux'
-Au soir, ~18h, vers la bouche du bolong de Dakhar-Bango, 2 balbuzards (les mêmes) sont survolés par un Transall qui décolle de la caserne de l'autre rive (en face !) et fait un demi cercle au dessus des rapaces !!!

MATIN/APREM'-
3 capucins bec-d'argent (euodice cantans, african silverbill) commencent à fréquenter le tout nouvel abreuvoir (une vasque offerte par les amis Laurent et Sidonie, merci de tout coeur !) que je viens d'installer dans le jardin...
1 barbican de Vieillot (lybius vieilloti, vieillot's barbet) chante en haut d'un eucalyptus
14h15, 1 hypolaïs obscure (hippolais opaca, western olivaceous warbler) est déchaînée, aussi dans un eucalyptus / 1 tisserin gendarme (ploceus cucullatus ssp. cucullatus, village weaver) femelle, en compagnie d'1 juvénile qui secoue les ailes pour quémander pitance...












Ci-dessus : 2009 11 9 matin, pêcheurs sur le Lampsar, à marée descendante... Aigrette dimorphe et balbuzard pêcheur
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback


Nota : et c'est reparti ! Les premiers laridés sont à peine revenus patrouiller dans le marigot (3 sternes caspiennes, sterna caspia, caspian tern) que des enfants recommencent à braconner avec leur long fil de nylon au bout duquel est hameçonné un poisson. En vain, cet après-midi... Ouf !

SOIR-
17h45, un martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher) est juché sur la grille immergée de mon voisin, d'habitude occupée par les alcyons pies; le séjour est bref, l'alcedinidé traverse le jardin à toute vitesse vers l'intérieur du quartier, un tout petit poisson dans le bec
Toujours les 3 sternes caspiennes...
NUIT-
~21h, 7+ hérons cendrés (ardea cinerea ssp. cinerea, grey heron) tournent et crient au dessus du marigot, haut dans le ciel légèrement éclairé par un bout de lune
Toujours les lâchers sur la terrasse de noyaux de sapotilles par les roussettes paillées (eidolon helvum, straw-coloured fruit bat) qui en mangent la chair au faîte des eucalyptus
____________________________________________________________________

Nombre total de pages vues