" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 30 décembre 2016

Novembre-décembre: la plaine alluviale du Sénégal en début de saison sèche [galerie]

Premières lueurs de l'aube au-dessus des typhaies
Marais du Djeuss rive droite 2016 11 29, 7h06 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine de crue du fleuve Sénégal et tannes de la plaine de Biffeche -

2016 11 29 - 2016 12 21-

A un pêcheur itinérant, à pied, avec son filet-épervier dans la bassine et sur l'épaule,:
Moi: Et les riziculteurs, là-bas, vous en pensez quoi ?
Lui: Tôt ou tard ils viendront jusqu'ici
Moi: et ce canal, il ne change rien à votre travail ?
Lui: pour le moment, pas de changement; il m'empêche juste de passer, c'est trop profond
Moi: moi aussi, il faut redescendre jusqu'au pont
Lui: waouh, mais trop loin !
Au bord du fleuve en lisière de la plaine de crue en sa partie inviolée (pour le moment), 2016 12 21

Très médiocre saison de pluies sur la basse vallée du Sénégal, en 2016: de 221 à 239 mm selon les 'experts'. Le contraire eut été étonnant. Dans la plaine riveraine du fleuve, une crue très précoce avait eu lieu au coeur de la mousson, augurant d'une année prometteuse; elle devait son trop-plein d'eau aux remarquables averses tombées sur la région amont, au Mali et en Guinée. La vraie crue, celle qui arrive normalement avec le plus haut débit du fleuve, en septembre-octobre, n'a livré ses limons de part et d'autre de ses bourrelets qui font les berges que très faiblement. Le fleuve était encore ocre, pourtant, le 11 décembre (mais plus le 21, cf. photos ci-après), mais il n'a pas franchement inondé la plaine ! Ce faible étiage, juste au ras des rives, c'est sans doute de la volonté délibérée du barrage de Diama, qui retient au maximum les eaux pluviales pour satisfaire la demande exponentielle d'une nouvelle agriculture gourmande - c'est le moins qu'on puisse dire. Les vint-six kilomètres de fleuve encore soumis au régime alterné de l'eau douce (saison des pluies) et de l'eau saumâtre (saison sèche, remontée depuis l'embouchure de la langue salée), entre Diama et Bango (Sénégal) ou Thiong (Mauritanie), souffrent d'un contrôle des eaux de plus en plus strict par un Office de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) qui n'a d'autre objectif, malgré les discours, que de satisfaire exclusivement la demande des riziculteurs et des maraîchers industriels, lesquels se moquent comme d'une guigne de l'impact environnemental de leurs folies. Cette fin de course du fleuve est pourtant l'une des rares à ne pas avoir été emmurée, entre deux digues, ainsi que l'Homme l'a déjà fait à l'amont de Diama, comme presque partout dans le monde, à l'exception de quelques jolis cours encore libres, dont celui de la Loire, en France. Ici la plaine dépendait exclusivement du débordement limonaire, des résurgences de la nappe phréatique et accessoirement, très accessoirement de sa dizaine de pluies saisonnières. Une plaine de crue fragile, dont le tapis plus ou moins herbacé fait le bonheur des troupeaux de bovins, pendant et après la mousson. Et les mares et lagons momentanés celui des oiseaux migrateurs, dès leur franchissement du Sahara, lors de la descente postnuptiale. Quant à certaines espèces inféodées à ce type de milieu, s'il venait à disparaître, par manque d'irrigation ou par hold-up agricole, il en serait fini de leur précaire existence: on pense notamment à l'Astrild-caille à face noire (ortigospiza a. atricollisblack-faced quailfinch), si menue, si fragile. Hélas, c'est déjà le cas: le tout petit oiseau se fait bien plus rare en 2016 qu'en 2008. Quant aux 26 kilomètres de la plaine jusqu'alors seulement (et naturellement) interrompue par ses bolongs, les dépressions et les lagunes elles-aussi dépendantes des marées, et de la crue, ils sont désormais sous la menace des 'aménageurs', des 'développeurs' et de tous leurs penseurs cupides ! Au nord, sur la grande dune de Diama, la Société de Cultures Légumières (SCL), qui n'a rien de sénégalaise et exporte prioritairement vers la Grande-Bretagne, a déboisé des centaines d'hectares d'acacias raddianas pour installer ses cercles de butternuts et de maïs arrosés 24/24 heures ! En bas, de Taba Ahmetou à Bango, ce sont les riziculteurs qui élargissent leurs périmètres, longtemps installés au plus loin de la plaine de crue pour ne pas empiéter sur les pâturages des éleveurs, et ne pas déchaîner les remontées salines qui patientent en sous-sol. Las, Eiffage & tous ses démembrements ont creusé un canal dit de décharge (sic) qui coupe la plaine en deux comme une balafre (cf. photo en bas de notule). Histoire de rejeter, ni vu ni connu, les eaux qui charrient les décharges des grandes exploitations rizicoles des vallées du Djeuss et du Lampsar. Directement dans le fleuve ! Sans témoins ni contrôles, c'est mieux. Toujours la même technique, pour le bras-armé des accapareurs de terres: on se fait des alliés locaux, afin d'illustrer l'antienne capitaliste - développer et créer de l'emploi, et on y croit toujours, à ces balivernes... Au droit du canal, il paraîtrait que l'heureux bénéficiaire du Progrès pour tous soit une pointure de la confrérie mouride, un pauvre paysan du cru, en somme. Celui-ci exhibe même une moissonneuse et a pu sans aucune difficulté étaler ses casiers, pas encore tous productifs, jusqu'à quelques dizaines de mètres du fleuve. Là où la nature existe encore, des sillons visent à préparer le terrain pour de futures conquêtes; on les devine bien, sur les photos satellitaires. Nous sommes ici en pleine Réserve de Biosphère Transfrontalière (RBT) du fleuve Sénégal. Tout un programme. Comme le classement de la cité insulaire de Saint-Louis - une fumisterie, et un enfumage. Ces photos sont donc les témoins d'une plaine naturelle qui aura bientôt vécu. C'est ainsi, diront les fatalistes victorieux: la rançon de la mondialisation heureuse. Pour quelques-uns, toujours les mêmes, quelque soit leur épiderme, ou leur religion.

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
premières lueurs matinales sur le marais du Djeuss rive droite et sur les tannes de la plaine de Biffeche
rus et lagons saisonniers dans la plaine de crue du fleuve Sénégal
dans la plaine de crue du fleuve Sénégal, en sa partie herbacée
lever de soleil sur la plaine de crue du Sénégal et sur le Maroum Diassik - premiers Pélicans, premières Spatules
la plaine de crue du fleuve Sénégal en sa partie steppique
2016 11 & 12 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Ci-dessus, de haut en bas et de g. à d.:
lagon et mares saisonnières en pied de digues 
le même lagon, le 11 puis le 21 décembre - les salicornes et les bovins dans la plaine de crue
dans la ripisylve à acacia nilotica (gonakeraie) - Nymphea fânée
les tannes de la plaine de Biffeche, bientôt évaporées - la ripisylve - Salvadora persica
Ci-dessous:
le 'canal de décharge' comme une balafre dans l'une des dernières plaine de crue (presque) naturelle au monde... 
- On ne vous dit pas merci, Eiffage and Co !
2016 11 & 12 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

mercredi 21 décembre 2016

21, premier jour de l'Hiver dans la plaine de crue du Sénégal

De bon matin pour le petit déjeuner, Balbuzard pêcheur - Pandion haliaetus, et son premier Mulet à grosse tête du jour !
Fleuve Sénégal devant l'Île aux Bois 2016 12 21, 8h01 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine de crue du fleuve Sénégal et 'canal de décharge'-

6h20-14h50-
A pied.
Temps: 18°-31°, soleil: lever à 7h28, coucher à 18h39; UV 7; humidité: 23%, pas de rosée [0,5 mm de pluie en 2008]; vent: 31 km/h N/NE
Températures maxima, 36° en 2005 (moyennes maximales, 30°)
Températures minima, 15° en 1998 (moyennes minimales, 20°)
6h, 18° / 7h, 19° / 8h-9h, 20° / 12h, 27° / 15h, 31° / 16h-17h, 30° / 18h, 29°

Ci-contre: premier jour de l'hiver dans la plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 12 21, 10h11 / © Photo par Frédéric Bacuez


Premier jour de l'hiver et ultimes souffles de vie de la déjà lointaine saison humide... La vaste plaine craquelle de partout, ses herbages jaunis seront bientôt désagrégés, piétinés et avalés par les troupeaux de bovins erratiques, emportés par le balai de l'harmattan. Sur les dernières tannes d'une eau presque putride, asphyxiée, les Callinectes bleues (callinectes amnicola, cf. photos en bas de notule), presque résignées, savent sans doute que ces derniers trous humides seront leur mouroir. Les piscivores ailés n'ont pas attendu la fin de la curée pour gagner des sites aquatiques encore riches de proies. La plaine de crue est redevenue le paradis des Cochevis huppés (galerida cristata senegallensis), Bergeronnettes printanières (motacilla flava ssp.), Moinelettes à oreillons blancs (eremopterix leucotis melanocephalus); des bandes orangées de Bengalis zébrés (amandava s. subflava), surtout, le seul estrildidé qui se maintient dans cette partie du bas-delta; avec quelques Astrilds-cailles à face noire (ortigospiza a. atricollis), ces petits choses (9,5-10 cm) presque sans queue et au vol maladroit, bientôt une rareté tant l'espèce est exigeante pour son biotope et donc menacée par les transformations en cours de son cadre de vie... Chez les prédateurs, les Pies-grièches à tête rousse (lanius s. senator) sont en place, en très petit nombre cependant. Tant qu'il reste quelques arbustes épars dans la plaine, et des insectes, elles percheront pour descendre au sol dès qu'une proie ose y remuer. Des sujets majoritairement juvéniles. Comme la jeune Pie-grièche méridionale d'une race saharienne (lanius meridionalis elegans) qui s'extraie de son buisson nocturne, se hisse à la cime et caquette bruyamment avant de déféquer et de se faire un brin de toilette... Hop ! la voilà envolée pour une première partie de chasse matinale - il est tout juste 7h45 !

Les Balbuzards pêcheurs font la fête aux Mulets cabots

Sur le fleuve, tandis que les entrées maritimes vont se dissiper, les Balbuzards pêcheurs (pandion halietus) sont aussi à l'heure du petit déjeuner: il y en a un, à huit heures, qui s'extirpe des flots avec une belle prise dans les serres, un Mulet cabot (mugil cephalus), vite remis dans le sens de la marche, toujours la tête vers l'avant, par les deux rangées de griffes acérées et expertes du rapace. Ce matin, tandis que deux de ces Balbus sont partis à la pêche, je m'approche de trois de leurs tables à manger, qui leur servent aussi de reposoir: une bouse de vache, une touffe d'herbes rases, une souche ou des branches mortes de tamaris. On se rend compte que l'oiseau dépose sa proie au pied de son perchoir, avant que de la dépecer méticuleusement pour en arracher la chair rouge. Entre chaque bouchée, un coup d’œil à droite, à gauche et dans les cieux, toujours. Après le repas, le Balbuzard reste à table, pour digérer le poisson dont seuls les gros cartilages et écailles jonchent les craquelures du sol. S'il n'y a pas de dérangement, le rapace se reposera longuement, près des restes. En attestent les déjections digestives du rapace, comme un jet hors du cercle festif, tête baissée, cul en l'air (cf. photos ci-après)...

Un Busard cendré immature houspille un jeune Faucon lanier

Au loin dans la plaine, les voltiges d'un Busard cendré (Circus pygargus) au ras d'un bosquet d'arbrisseaux faméliques m'intriguent; une femelle immature qui va et vient sans cesse et frôle le crâne d'un oiseau trapu qui à chaque passage est contraint de rentrer la tête dans les épaules: c'est un juvénile de Faucon lanier (Falco biarmicus ssp.) du coup bien coincé, sous les assauts du Busard. C'est mon approche, à découvert malgré moi, qui met fin aux hostilités et permet au falconidé de s'éclipser pour ne pas perdre son scalp...


A taaaaaaaaaaaable !
Ci-dessous, de haut en bas:
Balbuzard pêcheur - Pandion haliaetus, et son premier Mulet à grosse tête du matin (8h01) !
Fleuve et plaine de crue du Sénégal 2016 12 21 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

Ci-dessus:
les tables du Balbuzard pêcheur - Pandion haliaetus, dans la plaine de crue du fleuve Sénégal
Cherchez le Balbuzard au sol, dans la vaste plaine dégagée !
2016 12 21, 10h01-07 / © Photos par Frédéric Bacuez

Ci-dessous:
Hémisphère nord (tropicalisé), premier jour de l'Hiver
 au bord du fleuve Sénégal et dans sa plaine de crue
2016 12 21, 7h20-10h25 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



OISEAUX / 84 espèces cochées, 4 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 2 espèces cochées
REPTILES / 1 espèce
CRUSTACÉS / 3 espèces
LÉPIDOPTÈRES / 2 espèces

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 2 premiers ind. du jour en vol précoce à 7h40 ! + 2 ind. (après 8h) [Diawas>canal de décharge et >Maroum Diassik] + première pompe du zénith à 12h09, 9 ind. [à la verticale de la gonakeraie] + 1 ind. cercle en altitude avec un Balbuzard (13h) + 24 ind. en formation, en vol S>N puis pompe de 150+ ind. [digue n°2]
  • Pélican gris (pelecanus rufescenspink-backed pelican), 1 ind. [Maroum Diassik]
  • Cormoran africain (microcarbo a. africanuslong-tailed cormorant), dont ~12 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + quelques ind. pêchant [marais du Djeuss rive droite]
  • Gardeboeuf d'Afrique (bubulcus i. ibiscattle egret), 7 ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Aigrette ardoisée (egretta ardesiacablack heron), 1 à 3 ind. levés sur mare en gonakeraie 
  • Aigrette à gorge blanche (egretta g. gulariswestern reef-egret), 1 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 2 ind. [berge du 'Canal de décharge'] + 1 ind. [Maroum Diassik]
  • Aigrette garzette (egretta g. garzettalittle egret), 1 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + quelques ind. [berge du 'Canal de décharge'] + quelques ind. levés en gonakeraie + 15+ ind. au repos [Maroum Diassik] + 2 ind. [bolong de Kaïgga]
  • Grande aigrette (ardea alba ssp. melanorhynchoswestern great egret), premier ind. en vol à 7h49 [Mauritanie>Maroum Diassik] + quelques ind. levés sur mare en gonakeraie
  • Héron cendré (ardea c. cinereagrey heron), 1 + 1 ind. posés dans la plaine dégagée, au réveil matinal [plaine de crue] + 2 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 6 ind. sur la grève [île aux Bois coté fleuve] + quelques ind. avec divers ardéidés [berge du 'Canal de décharge'] + quelques ind. levés sur mare en gonakeraie + 4 ind. [Maroum Diassik]
  • Tantale ibis (mycteria ibisyellow-billed stork), 9 ind. à la pompe (cf. photos ci-dessous) [plaine de crue du Sénégal>Mauritanie] + 4 ind. au repos - juvénile, immature et subadultes [bord du Maroum Diassik]
  • Spatule blanche (d'Europeplatalea l. leucorodiaeurasian spoonbill), les premiers 9 ind. en formation à 7h27 ainsi que quelques ind. levés sur mare en gonakeraie (au zénith)
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite-faced whistling duck), 45+ ind. regagnant leur reposoir diurne amont + 22 ind. >amont [fleuve Sénégal]
  • Balbuzard pêcheur d'Eurasie (pandion h. haliaetuseurasian osprey), 1er sujet à l'envol à 7h15 [plaine de crue] + 2 ind. au sol - vu et photographié leurs sites de repos et... de repas (cf. photos ci-dessus) ! + 1 et 1 ind. plongeant et sortant de l'eau avec leur mulet du matin (cf. photos ci-dessous et en haut de notule) [fleuve Sénégal devant l'île aux Bois] + 1 ind. cerclant en altitude avec un Pélican blanc (13h) [digue n°2]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish-eagle), 1 ind. ad. vole à faible hauteur au-dessus du [marais du Djeuss rive droite]
  • Milan noir (milvus m. migransblack kite), 1 ind. patrouille sur les chaumes rizicoles ['Canal de décharge']
  • Milan d'Afrique à bec jaune (Milan parasite, milvus aegyptius ssp. parasitusyellow-billed kite), renforcement de leur présence dans la plaine de crue avec la réinstallation des pêcheurs Thioubalos dans leur campement... D'abord 2 ind. (~7h20) puis 3 ind. (7h30) puis 5 ind. (~7h50) puis encore 2 ind. + 1 ind. juvénile particulièrement curieux envers moi (cf. photos ci-après) ['Canal de décharge']
  • Busard cendré (circus pygargusMontagu's harrier), 1 ind. femelle immature houspille un jeune Faucon lanier perché contraint de baisser la tête à chaque passage rasant  du Busard ! + 1 ind. juvénile surpris par mon arrivée [digue n°2]
  • Circaète Jean-Le-Blanc (circaetus gallicusshort-toed snake-eagle), 1 ind. chasse à la verticale du 'Canal de décharge' (10h40) puis sur les tannes proches de la digue n°2, avec un Milan (13h30+, cf. photo ci-dessous)
  • Faucon lanier (falco biarmicus ssp., lanner falcon), 1 ind. juvénile/immature perché agressé par un Busard cendré qui continuellement le survole au ras du crane ! [plaine de crue]
  • Marouette à bec jaune (Râle à bec jaune, zapornia flavirostrablack crake), 1 ind. vu mais plusieurs entendus ! [marais du Djeuss rive droite]
  • Gallinule poule-d'eau (gallinula c. chloropus, common moorhen), 1 ind. immature [marais du Djeuss rive droite]
  • Talève d'Afrique (porphyrio madagascariensisafrican swamphen), quelques ind. dont un sujet juvénile/immature [marais du Djeuss rive droite]
  • Grue couronnée noire (balearica p. pavonina, -west africanblack crowned crane - Vulnerable/VU-Vulnérable,sur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition), 2 ind. - cc local- levés sur mare en gonakeraie, se reposent à proximité dans les hautes herbes
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana), 1 ind. [marais du Djeuss rive droite]
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), 3 ind. [tannes]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 6+ ind. sur la piste (peu après l'aube) [digue n°1] + 2+ ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • (Pluvier) grand-gravelot (charadrius h. hiaticulacommon ringed plover), d'abord entendu au point du jour + 2 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 1+ ind. sur la grève [île aux Bois] + plusieurs ind. [berge du 'Canal de décharge'] + quelques ind. sur tannes et à proximité
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus s. senegallus, -africanwattled lapwing), 1 ind. + 1+ ind. [plaine de crue]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), 2 ind. avec six Oedicnèmes [digue n°1] + 1 ind. + 4 ind. [plaine de crue] + 1 ind. [tannes] + 30+ ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais] + 1 ind. [digue n°1]
  • Pluvier argenté (pluvialis squtarolagrey plover), 7 ind. enfin de retour sur le bord du fleuve, dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 2 ind. sur la grève [île aux Bois] + 4 et 4 id. en vol bavard (et trois sujets près du Canal de décharge) [plaine de crue du Sénégal]
  • Courlis corlieu (numenius phaeopuswhimbrel), 3 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 1 ind. sur la grève [île aux Bois]
  • Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), plusieurs ind. [berge du 'Canal de décharge' et tannes]
  • Combattant varié (calidris pugnaxruff), pratiquement déserté les sites...
  • Chevalier gambette (tringa t. totanuscommon redshank), d'abord entendu au point du jour + 1 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 2 ind. [berge du 'Canal de décharge']
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), 4 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 1 ind. sur la grève [île aux Bois] + 2 ind. [berge du 'Canal de décharge'] + 1 ind. levé sur mare en gonakeraie + 1 ind. sur tanne + 1 ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Chevalier stagnatile (tringa stagnatilis, marsh sandpiper), 1 ind. sur la grève (?) [île aux Bois]
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), quelques ind. levés sur mare en gonakeraie et sur les tannes
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + 2 ind. sur la grève [île aux Bois]
  • Bécassine des marais (gallinago g. gallinagocommon snipe), 1 ind. levé [digue n°2]
  • Bécasseau rousset (tringites subruficollisbuff-breasted sandpiper Near threatened/NR-Quasi menacésur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition depuis 2004), 1 ind. - espèce du Néarctique, accidentelle au Sénégal et en Afrique {Lire ICI sur Ornithondar}, avec quelques Grands-gravelots et Bécasseaux minutes
  • Goéland brun (larus fuscus ssp. fuscusintermediagraellsiilesser black-backed gull), 2+ ind. [fleuve Sénégal]
  • Goéland railleur (chroicocephalus geneislender-billed gull), ~30 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos]
  • Mouette rieuse (chroicocephalus ridibundus, black-headed gull), ~10 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos]
  • Sterne caspienne (hydroprogne caspiacaspian tern), quelques rares ind., tous juvéniles et en solo [fleuve Sénégal]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 1 ind. remonte le 'Canal de décharge'
  • Sterne caugek (thalasseus sandvicensis, Sandwich tern), ~6 ind. dans une anse avec langue de vase [fleuve Sénégal, au nord du campement des pêcheurs saisonniers Thioubalos] + quelques rares ind. passant plutôt aval>amont [fleuve Sénégal]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood-dove), 1 ind. [digue n°1]
  • Tourterelle masquée (Tourterelle à masque de fer, oena c. capensisNamaqua dove), 2 + 1 ind. [gonakeraie] + 3 ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Tourterelle maillée (spilopelia/streptopelia s. senegalensislaughing dove)
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), 1 + 2 ind. en vol passant [digue n°2] + 70+ ind. (roucoulent) avec les Vanneaux éperonnés [ex parking Eiffage & Co pris au marais] + 10 + 2 + 1 + 8 + 2 + 1 + 1 + 12 + 11 ind. en vol rejoignant le site [de l'ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensisSenegal coucal)
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus c. climacuruslong-tailed nightjar), 1 ind. volette au point du jour [digue n°1] + cc local en ripisylve [gonakeraie]
  • Martin-pêcheur huppé (corythornis cristatus ssp. galeritaMalachite kingfisher), 1 ind. passe comme une flèche [gonakeraie]
  • Martin-pêcheur pie (ceryle r. rudispied kingfisher), 3 ind. [fleuve Sénégal] + 1+ ind. ['Canal de décharge'] + 1+ ind. [bolong de Kaïgga]
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater), 1 ind. [digue n°2] + 1 ind. [marais du Djeuss rive droite]
  • Guêpier de Perse de l'ouest (merops persicus ssp. chrysoconoswestern blue-cheeked bee-eater), 4+ ind. [digue n°2] + 3 ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 1 à 2 ind. [gonakeraie]
  • Huppe fasciée d'Eurasie (upupa e. epopseurasian hoopoe), en vol N>S à 8h53 [berge du fleuve Sénégal]
  • Cochevis huppé du Sénégal (galerida cristata ssp. senegallensis, -Senegalcrested lark), toujours les premiers réveillés, au point du jour ! Surtout dans la plaine de crue, avec les Moinelettes + ascensions de mâles chanteurs !
  • Moinelette à oreillons blancs du Sénégal (eremopterix leucotis ssp. melanocephalus-Senegal- chestnut-backed sparrow-lark), dizaines d'ind. [plaine de crue]
  • Hirondelle de rivage (riparia r. ripariacommon sand martin), dizaines d'ind. chassant au bord du fleuve (8h+) et à proximité du 'Canal de décharge' + dizaines d'ind. chassant au-dessus de la canopée, après midi [gonakeraie]
  • Bergeronnette printanière (motacilla f. flavablue-headed wagtail)
  • Bergeronnette ibérique (motacilla flava ssp. iberiaespanish wagtail)
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus p. phoenicuruscommon redstart), 1 ind. [digue n°2] + 1 ind. [digue n°1]
  • Tarier pâtre d'Afrique (saxicola torquatus ssp. moptanus, african stonechat), cc local [plaine de crue herbeuse]
  • Traquet motteux (oenanthe o. oenanthenorthern wheatear), 1 ind. perché + 1 ind. [plaine de crue du Sénégal]
  • Pouillot véloce (phylloscopus c. collybita, common chiffchaff), 1 ind. juvénile + 2 + 1 ind. chassent dans les joncs et les arbrisseaux de la berge [du fleuve Sénégal] + 1 seul ind. en gonakeraie + 1 ind. [marais du Djeuss rive droite]
  • Pouillot de Bonelli (phylloscopus bonelli, western Bonelli's warbler), 1 ind. juvénile [digue n°2]
  • Fauvette passerinette (curruca i. inornata, western subalpine warbler), les premiers passereaux hivernants à caqueter, au point du jour + omniprésente dans les arbrisseaux de la berge [du fleuve Sénégal]
  • Crombec sitelle (sylvietta b. brachyuranorthern crombec), 1 ind. très sonore [gonakeraie]
  • Cisticole (roussâtre) du Nil (cisticola -galactotes- marginatus ssp. amphilectuswinding cisticola), 1 ind. silencieux [marais du Djeuss rive droite]
  • Cisticole des joncs (du Nigeria, cisticola juncidis ssp. uropygialisnigerian zitting cisticolafan-tailed cisticola), 1 ind. + 2 ind. - cc ?- en livrée très rousse (plumage paradoxalement internuptial) [plaine de crue du Sénégal]
  • Prinia modeste (prinia s. subflavatawny-flanked prinia), 1 ind. curieux vient m'observer pour le casse-croûte [gonakeraie]
  • Souïmanga sp.(chalcomitra ou cinnyris), 1 ind. fugacement...
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius s. senatorwoodchat shrike), 1 ind. ind. sur la grève - pour boire [île aux Bois]
  • Pie-grièche méridionale (lanius meridionalis ssp. elegans, Saharan southern grey shrike), 1 ind. juvénile très heureux de se réveiller (cf. photo ci-dessous): caquette et babille sans cesse une fois juché à la cime de son buisson épineux, avant de déféquer puis se faire un bon toilettage avant le départ pour la chasse [plaine de crue]
  • Corbeau pie (corvus albuspied crow), 2 ind.
  • Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicus, -indianhouse sparrow), plusieurs ind. sur les rebuts humains [digue bangotine]
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow), quelques ind. dont mâle en plumage nuptial [berge du fleuve Sénégal]
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp., black-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), des milliers d'ind. reposant dans la gonakeraie et dans un bosquet marécageux au milieu des chaumes rizicoles
  • Amarante (commun) du Sénégal (lagonosticta senegalared-billed firefinch)
  • Bengali zébré (amandava s. subflavazebra waxbill), nombreuses bandes (3 à 10+ ind. chaque), omniprésentes [plaine de crue et proximité du 'Canal de décharge'] - de loin l'estrildidé le plus fréquent !
  • Astrild-caille à face noire (ortigospiza a. atricollisblack-faced quailfinch), d'abord entendu puis vu 1 ind. en vol [plaine de crue]

Entendu:
Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer), les deux cc de la zone [Djeuss 'doux' - Sénégal-  et Diawas - Mauritanie-] / Grue couronnée noire (balearica p. pavonina), entendues dès 7h du matin, au point du jour / Bergeronnette grise (motacilla a. albawhite wagtail), 1 ind. [digue bangotine près du bolong de Kaïgga] / Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenussedge warbler) [marais du Djeuss rive droite] / Rousserolle des cannes (acrocephalus rufescens ssp. senegalensis, -Senegalgreater swamp-warbler), 1 ind. [marais du Djeuss rive droite] / Prinia aquatique (à ventre blanc, prinia fluviatilisriver prinia) [marais du Djeuss rive droite] /

Ci-dessus:
Pie-grièche méridionale du Sahara - Lanius meridionalis ssp. elegans, juvénile/immature au réveil
Plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 12 21, 7h42 / © Photo par Frédéric Bacuez

Ci-dessous, de haut en bas:
Circaète Jean-Le-Blanc - Circaetus gallicus (13h37) & Balbuzard pêcheur - Pandion haliaetus (8h01)
Milan d'Afrique à bec jaune - Milvus aegyptius parasitus, juvénile (11h24-26)
Tantales ibis - Mycteria ibis, à la pompe du zénith (11h27)
Fleuve et plaine de crue du Sénégal 2016 12 21 / © Photos par Frédéric Bacuez


 AUTRES:

  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), 1 guetteur dont seule la tête apparaît derrière la digue [du 'Canal de décharge'] + 4 ind. [vers le pont]
  • Microchiroptère de type Taphien sp. (Taphozus sp.), 3 ind. virevoltent bas, juste avant le lever du jour [digue n°1]
Entendu les Loups d'Afrique (Canis lupus lupaster) à 7h à peine...

  • Varan de l'ouest africain (varanus niloticuswest african Nile monitor), 1 gros spécimen nettement à découvert sur une tanne en cours d'assèchement, dérape un peu en galopant vers les mares arborées en pied de digue [n°2] + 1 ind. de 1ère AC au bain de soleil + 1 ind. juvénile [digue n°1]
  • Mulet à grosse tête (Mulet cabot, mugil cephalus), quelques sujets bondissants ou... dans les serres des Balbuzards pêcheurs (cf. photos ci-dessus et en haut de notule) ! [fleuve Sénégal]
  • Callinecte bleue (crabe nageur, callinectes amnicola, blue crab), cadavres saisonniers ici et là et 3 ind. au moins luttant contre l'inéluctable dans une mare au seuil de l"asphyxie... (cf. photos en bas de notule)
  • Crabe violoniste (uca tangeri, west african fiddler crab), nombreux sur les flaques de débordement du 'Canal de décharge'
  • Crabe de palétuviers (goniopsis pelii, mangrove crab), 1 ind. passant pendant ma pause casse-croûte... [gonakeraie]
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), 1 ind. en gonakeraie + 4 ind.
  • Genre Citron sp., 1 ind. [digue n°1]
Ci-dessous:
Callinectes bleues, morte (10h23) et moribonde (13h16)..
Plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 12 21 / © Photos par Frédéric Bacuez

Nombre total de pages vues