" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

vendredi 22 avril 2016

22, fin de canicule: hypolaïs polyglotte, gobemouche gris et afflux de rousserolles effarvattes - la migration reprend !

Hypolaïs polyglotte - hippolais polyglotta, migrateur prénuptial stationné
Friches agricoles de la SCL 2016 04 22, 16h20 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Autour de la SCL et du Ranch de Bango -

2016 04 22. APREM', 15h45-18h30-
A pied.
Temps: conclusion de dix journées de canicule (avec des nuits heureusement en deçà de l'inconfort...), peut-être du jamais vu tant par la durée que par l'intensité de l'assommoir, généralisé à l'ensemble du pays exception faite de la péninsule dakaroise du Cap vert... On a souvent atteint des records de maxima: 46° en bien des stations, et un improbable 44° dans le bas-delta de Saint-Louis, généralement épargné par les vagues de chaleur ! Rien ne va plus !

Chez les passereaux du Paléarctique, une première et importante vague de migrateurs prénuptiaux avait réussi à passer entre les mailles du filet caniculaire, redoutable et répété, cet 'hiver' et... ce printemps... Les fauvettes, tout spécialement, avaient bien calculé leur coup - en premier les passerinettes (sylvia cantillans) puis les grisettes (sylvia communis), plutôt dodues cette année, ce qui n'avait pas été le cas l'an passé suite à la mauvaise pluviométrie 2014. Le gros des troupes est passé juste avant la chape de plomb, un cagnard rarement vu, peut-être jamais de mémoire d'homme de la côte atlantique... La canicule s'est abattue sur le Sénégal sans crier gare - mais qui s'en étonnera ?-, le 12 avril... Pour les oiseaux migrateurs, on ne le saura sans doute jamais, ou alors tardivement (trop tard ?), c'était au choix: la mort assurée dès les premiers kilomètres du Sahara, pour les migrateurs diurnes; ou l'arrêt obligatoire au seuil de la grande traversée, le temps que l'étouffoir s'estompe... Hélas, hélas, si c'était aussi simple ! Car plus les oiseaux prénuptiaux stationnent malgré eux sur leurs sites hivernaux ou de transit, contre l'irrépressible nécessité de rejoindre le Nord, plus le risque d'avoir de mauvaises nichées, là-bas, augmente... Tout est synchronisé, chez ces petites bêtes: parfois il suffit de quelques jours, trop tôt, trop tard, pour échouer dans la reproduction printanière. On sait que pour les mésanges, et les fauvettes, les œufs sont pondus pour qu'au neuvième jour après leur éclosion - ou quelque chose du genre...- les oisillons puissent bénéficier de l'explosion des chenilles nécessaires à leur croissance. Peu ou pas de chenilles, les parents se trouveront désarçonnés, redoublant encore d'ardeur inutile à la recherche d'aliments pour leur progéniture... Peine perdue, la nichée dépérira... Pris par la canicule, ici sur la berge bangotine du Djeuss, un groupe de loriots d'Eurasie (oriolus oriolus) s'est ainsi retrouvé dans l'incapacité de poursuivre son voyage trans-saharien, totalement prisonnier de la surchauffe climatique pendant quelques jours. Les oiseaux, traditionnellement très farouches, avaient toutes les peines pour se ventiler et atténuer leur propre température corporelle, rajoutant à leur épuisement, et à leur stress naturel, de grandes difficultés pour descendre d'une (belle) canopée (une rareté, dans cette contrée !) jusqu'à l'abreuvoir de mon jardinet... Ornithondar reviendra bientôt sur cette malheureuse et inquiétante mésaventure... 

Où sont les passereaux migrateurs d'antan ? 
Ils n'ont pas attendu la seule canicule pour disparaître... 

Ce soir, à peine la canicule évaporée, c'est la reprise de la migration prénuptiale - il y a urgence !... Dans les friches et les boisements dégradés bientôt éradiqués, entre Bango et Sanar, il y a afflux de rousserolles effarvattes (acrocephalus scirpaceus, cf. photo ci-après), oh un petit afflux local, très local, on ne plastronnera pas... Beaucoup, tenez, ont encore le bec ouvert, cherchant la ventilation apaisante, malgré le retour progressif à des températures acceptables. Quelques hypolaïs aussi, notamment une belle hypolaïs polyglotte (hipolais polyglotta, cf. photo en haut de notule) - pas souvent observée, sauf en fin de saison de la migration printanière. Et, eurêka, un gobemouche gris (muscicapa striata, cf. photo ci-après). Tous très prudents, distants, craintifs, fuyants - on ne va pas aussi se faire prendre par ces salauds de bipèdes, comme si le climat ne suffisait pas ! Allez, pas de miracle: on s'enthousiasme pour quelques passereaux migrateurs stationnés, mais que l'époque est devenue chiche, en nombre de ces petits oiseaux jadis, il n'y a pas si longtemps encore, si communs... La fin d'une époque, la mort d'un monde dont tout le monde se moque, qu'est-ce que ça change au petit quotidien des Hommes, hein ? Rien ! Et alors, pourquoi tant de tristesse, Frédéric ? Positive, positive - et supprime le passé ! Il faut être "progressiste", ha ha ha ! Ici aussi c'est le printemps: les souïmangas à longue queue (cinnyris pulchellus) sont innombrables, c'est de saison, chamarrés et bien en vie (cf. photos ci-après)...


OISEAUX / 45+ espèces cochées, 2 sp. entendue
MAMMIFÈRES / 1 espèce cochée
AUTRES / 2 (+ 1) espèces

Vu:
  • Pélican gris (pelecanus rufescenspink-backed pelican), 1 ind. en vol passant [venant de Sanar]
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufaafrican darter), 1 ind. mâle ad. en vol passant avec une douzaine de mouettes à tête grise (18h) [>Sanar et Ngalam]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), les 2 ind. de 1ère AC, toujours ensemble - mais sans les parents !-, à peine suivis par un milan 'parasite'
  • Milan d'Afrique (parasite, à bec jaune, milvus parasitusyellow-billed kite), plusieurs ind. sur zone
  • Francolin à double éperon (francolinus bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1 ind. + 2 ind. + 1 ind. imm. ou subad.[friches SCL]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 2 ind. + 2 ind. + 1 ind.
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus senegallusafrican wattled lapwing), 2 ind. [haras du Ranch de Bango, seul espace à tapis herbacé...]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), 2 et 1 ind. + 1 ind. + 1 et 1+ ind. + 2 ind.
  • Goéland brun (larus fuscus ssp., lesser black-backed gull ssp.), 2 ind. immatures en vol passant [Ngalam>Djeuss via Sanar]
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus ssp. poiiocephalusgrey-headed gull), petits groupes en vol passant, venant de Sanar [Ngalam>Djeuss]
  • Sterne caspienne (hydropogne caspiacaspian tern), 1 ind. en vol passant [Djeuss>Ngalam via Sanar]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood dove), 1 ind. + 1 et 1 ind. + 1 ind.
  • Tourterelle masquée (oena capensis, Namaqua dove), 1 ind. levé
  • Tourterelle maillée (spilopelia enegalensis, laughing dove), 1 ind. + 5+ ind sur la piste sablonneuse [du Ranch]
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens ssp. shelleyiafrican mourning dove), 1 et 1 ind. en vol passant + 1 ind.
  • Perruche à collier (psittacula kramerirose-ringed parakeet), 1 ind. + 1 ind. + 4 ind. (et 3 + 1 ind.)
  • Touraco gris (crinifer piscatorwestern grey plantain-eater), 2 ind. bavards à la queue leu leu
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus climacuruslong-tailed nightjar), 1 ind. levé (16h30, cf. photo ci-après)
  • Guêpier nain (merops pusilluslittle bee-eater), 1 + 2+ ind. + 1 ind. + 3 ind. + 2 et 1 ind. + 1+ ind. + 3 à 4 ind. sur les fils...
  • Guêpier à gorge blanche (merops albicollis)
  • Guêpier de Perse (merops persicusblue-cheeked bee-eater), 1 à 2 ind. seulement - dont sujet ad. jeune
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 1 ind.
  • Huppe fasciée d'Afrique de l'Ouest (upupa epops ssp. senegalensis, west african hoopoe), 1 ind. sonde les sables...
  • Calao à bec rouge (tockus e. kempiwestern red-billed hornbill), 3 ind. au gagnage, au sol + 2 ind.
  • Barbion à front jaune (pogoniulus chrysoconusyellow-fronted tinkerbird), 1 ind. [friches SCL]
  • Pic goertan (dendropicos goertaegrey wodpecker), 1 ind. femelle
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensis, crested lark), 1 ind. chanteur + 1 ind.
  • Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), 2 puis 2 ind. (18h20+), migrateurs prénuptiaux retardataires, en vol S>N
  • Bulbul (commun) des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatuscommon bulbul), 3+ ind. [boisements]
  • Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus, eurasian reed warbler), 1 ind. (cf. photo ci-dessous à g.) + 3 ind. + 1 ind., sans compter les 'entendues', migrateurs prénuptiaux stationnés
  • Hypolaïs obscure (iduna opaca, western olivaceous warbler), 1+ ind. 
  • Hypolaïs polyglotte (hippolais polyglottamelodious warbler), 1 ind., migrateur prénuptial stationné (cf. photo en haut de notule) [friches SCL]
  • Pouillot de Bonelli (phylloscopus bonelliBonelli's warbler), 1 ind., migrateur prénuptial stationné [haras du Ranch de Bango]
  • Crombec sitelle (sylvietta brachyura, northern crombec), 1 ind.
  • Gobemouche gris (muscicapa striata, spotted flycatcher), 1 ind. migrateur prénuptial stationné, près d'une mare (cf. photo ci-dessous à d.) ['bosquet des pygargues']
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellus, beautiful sunbird), innombrables dont mâles en mue nuptiale quasi achevée (cf. photos ci-dessous) et subadultes regroupés, avec réunions au sommet et poursuites territoriales répétées !
  • Corbeau pie (corvus albuspied crow), 2 ind. - dont sujet houspillé en vol par un vanneau éperonné vindicatif
  • Moineau gris (passer griseus, northern grey-headed sparrow), 2 ind. et 1 ind. en plumage frais
  • Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicus, house sparrow), bande de ~6 ind. 
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow) [friches SCL] + dizaines d'ind. [boisements riverains du Djeuss]
  • Tisserin vitellin (ploceus vitellinus, vitelline masked weaver), en mue
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisyellow-backed weaver), en mue prénuptiale
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed firefinch), quelques ind.
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegalared-billed firefinch), deux groupes familiaux - dont 3 ind. au gagnage avec des bengalis zébrés 
  • Bengali zébré (sporaeginthus subflavuszebra waxbill), 12+ ind. au gagnage, accompagnés par des amarantes et combassous
  • Combassou du Sénégal (vidua chalybeata, village indigobird), 2 ind. internuptiaux au gagnage avec des bengalis zébrés et amarantes du Sénégal
Peut-être 1 pie-grièche à tête rousse (lanius senator) (ou un brubru africain, nilaus afer) ?

Entendu:
Vanneau éperonné (vanellus spinosus), 2 ind. Calao à bec rouge (tockus e. kempi) / Barbion à front jaune (pogoniulus chrysoconus), 2 ind. en tout / Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp., Vieillot's barbet ssp.), 1 ind. / Bulbul (commun) des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatus) / Brubru africain (nilaus aferbrubru), 1 ind. [friches SCL] / Crombec sitelle (sylvietta brachyura), 1 ind. / Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus), quelques ind. alarmant Hypolaïs obscure (iduna opaca), quelques ind. alarmant /


Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
Rousserolle effarvatte, migrateur prénuptial stationné et... assoiffé - Gobemouche gris, migrateur prénuptial stationné... près d'une mare riveraine du Djeuss
Souïmanga à longue queue, mâle en mue nuptiale quasi achevée
2016 04 22 aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez




Ci-dessus:
à g., engoulevent à longue queue - à d., écureuil terrestre du Sénégal, mâle
2016 04 22 aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez

AUTRES:

  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 2 ind. - cc local (cf. photo ci-dessus, mâle)
  • [Tortue sillonnée (geochelone centrochelys sulcataafrican spurred tortoise), 1 ind. [haras du Ranch de Bango, seul espace qui a conservé son tapis herbacé : normal, c'est clôturé !]]
  • Agame variable (des colons, agama agamarainbow lizard/agama), 1 ind. ad. 
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), 5 ind. au total, un minimum

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues