" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mardi 29 novembre 2016

29, Cigognes noires et Busard cendré mélanique - du beau monde dans la plaine alluviale, malgré les misères qu'on lui inflige...

Ci-dessus:
femelle mélanique de Busard cendré - Circus pygargus
Plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 11 29, 9h34 / © Photo par Frédéric Bacuez


* Plaine de Biffeche, du marais bangotin à la plaine de (dé)crue du fleuve Sénégal -

6h30-16h30-
A pied.
Temps: météorologique journée bienveillante (globalement)... Jolie nébulosité jusqu'à près de 11h, c'est un miracle; soleil vite agressif, ensuite, jusqu'à 15h, atténué au bord du fleuve par de doucereux alizés hélas peu vigoureux (à partir de 12h15). Avant le retour des nimbes, ouf - une journée de pardon climatique, c'est déjà ça de pris ! ...

Un jeune mélanique de Busard cendré - et de trois ! 

A peine croyable ! En janvier 2013 j'observais et photographiais ici les évolutions aériennes d'un mâle de Busard cendré (Circus pygargus, Montagu's harrier) de la rarissime forme mélanique*1 - seulement 1% des Busards sont touchés par cette exceptionnelle aberration chromatique du plumage, d'origine génétique ! Bingo près de Bango ! Quatre années après l'heureuse rencontre, ce 29 novembre 2016 et sur le même site dans cette plaine de crue du fleuve Sénégal, voilà un autre Busard cendré mélanique, un jeune sujet de l'année cette fois - il faut pouvoir voir son iris jaune-orangé pour déterminer sa masculinité, merci à Thibaut Chansac pour cette précieuse remarque, ce qui n'a pas pu être vérifié aujourd'hui, voir aussi ICI ! Et c'est la troisième fois en dix ans (2006-2016) que j'ai la chance d'observer ces splendides rapaces différents: en avril 2015 c'est dans le Ndiaël, à quelque cinquante kilomètres d'ici, que j'avais photographié un autre sujet mélanique - une femelle ou, là aussi, un Busard juvénile de sexe indéterminé*2...

" Il s'agit vraisemblablement d'un sujet de la péninsule ibérique, 
zones où l'on rencontre le plus de Busards mélaniques: 
28 à 35% des sujets du nord du Portugal et du nord-ouest de l'Espagne développent cette surproduction de mélanine,  
un phénomène génétique propre aux populations marginales d'une aire de répartition générale d'une espèce. "
- In Ornithondar, 2013 01 102015 04 7

"Donc, tous ces trois oiseaux doivent être ibériques. 
Une recherche rapide sur le web donne ce fait intéressant d'Italie: 
juste un seul cas en 14 ans (et ce n'était même pas un nicheur) "*
Mohamed Amezian (Magornitho.org/), contribution
in Journal of Raptor Research 34: 340-341, 2000


En rappel, sur Ornithondar:
*1 Un Busard cendré de la rarissime aberration mélanique, 2013 01 10
*2 Dans le Ndiaël; un busard cendré mélanique - mon second !, 2015 04 7

Ci-dessous:
jeune Busard cendré - Circus pygargus, de la forme mélanique - 1% des Busards !
Plaine alluviale du Sénégal 2016 11 29, 9h34 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Haro sur le fretin, c'est la curée !

Chaque année c'est la même ruée frénétique: le rendez-vous des piscivores sur échasses ou à palmes et grande besace jugulaire ! Et il ne faut pas le rater, quelques semaines après la saison des pluies. En gros du 11 novembre au 21 décembre (cf. notules ci-après), c'est la curée, dans la plaine du fleuve Sénégal. La curée, c'est la miraculeuse pêche collective aux poissons, les gros comme les petits, alevins, crevettes et crabes y compris, menée de concert par une foultitude d'oiseaux piscivores. La curée a lieu prioritairement dans les bas-fonds, comme le Maroum Diassik, sur les tannes bientôt asséchées par le sel, sur les petites mares au milieu des massettes ou bordées par les gonakiers, sur certains sites propices du fleuve comme les bordures de mangroves ou la confluence du Petit et du Grand bras, ou sur les lagons pérennes comme celui de Diawas, coté mauritanien. Les pêcheurs les plus assidus sont, on n'en sera pas étonné, les Pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus), chez les afrotropicaux, accompagnés par quelques Pélicans gris (Pelecanus rufescens), et les Spatules blanches d'Eurasie (Platalea leucorodia), chez les Paléarctiques, escortées par quelques Spatules africaines (Platalea alba). En nombre aussi pour le ballet orgiaque, les ardéidés au premier rang desquels les Aigrettes garzettes (Egretta garzetta), auxquelles se mêlent les Aigrettes à gorge blanche (Egretta gularis), des Grandes aigrettes (Egretta alba melanorhynchos) et parfois des Aigrettes intermédiaires (Egretta intermedia) voire les erratiques Aigrettes ardoisées (egretta ardesiaca). Quelques Hérons cendrés (ardea cinerea) participent de la fête, mais avec la morgue qui les caractérise jamais de la populace grégaire qui vide les tannes et mares saisonnières. Idem pour les africains Tantales ibis (mycteria ibis) et les européennes Cigognes noires (ciconia nigra), les plus recherchés par les ornithologues au milieu des échassiers surexcités... Ces deux-là sont tellement précautionneux qu'il faut parfois un peu de temps pour les déceler dans la danse; ou garder patience avant de les voir soudainement cercler dans le ciel, arrivant systématiquement des berges mauritaniennes du fleuve, plus tranquilles, pour tenter de se joindre avec méfiance et prudence à la criée tumultueuse. Quand la moindre parcelle des eaux vaporeuses est expurgée de toute vie piscicole par les gourmands sans pitié, et qu'ils se sont envolés vers la mare ou le trou d'eau suivant pour le même braquage, ce sont les limicoles qui prennent le relais: là où l'eau est la plus profonde, des Barges à queue noire (limosa limosa) nagent et font la bascule pour sonder la vase; un peu moins d'eau, les Combattants variés (calidris pugnax) font de même, plus brouillons, avec moins de professionnalisme; plus près du bord, les Échasses blanches (himantopus himantopus) patrouillent de long en large; presque au seuil des boues, rouges et craquantes au dessus, noires et collantes en dessous, les Chevaliers (surtout Tringa nebularia et Tringa glareola) parachèvent le grand nettoyage tandis que Grands gravelots (charadrius h. hiaticula) et Bécasseaux minutes (calidris minuta) prennent en charge la vasière et ses ultimes millimètres d'eau avant évaporation.

Ce qui intrigue et pose question, cette année, c'est la dispersion des candidats à la curée, qui passent plus de temps du coté mauritanien du fleuve que dans la plaine de Biffeche sénégalaise... Même sur le Maroum Diassik, pourtant bien en eau, ce n'est pas l'agitation habituelle: les Pélicans sont au repos et se tiennent bien tranquilles... Et il n'y a quasiment pas de Spatules eurasiennes ou africaines (Platalea leucorodia et alba, cf. photo ci-après), c'est à ne rien y comprendre. D'autant que dans les jours qui suivront, elles seront au moins des visiteuses, bien que brièvement et en faible nombre... Les Pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus) sont quant à eux de plus en plus nombreux dans le secteur, d'année en année: pas moins de 3 000 sujets, tous des non reproducteurs, passant d'une rive à l'autre, avec une préférence tout de même pour la mauritanienne, encore et toujours. Ils sont des centaines et des centaines autour de la mangrove et sur le lagon (invisible) de Diawas. Idem pour vingt-deux à trente (22-30) Tantales ibis (Mycteria ibis) qui élisent l'Île aux Bois, et encore la mangrove, pour en faire leur aire de repos. Les Ibis falcinelles (Plegadis falcinellus), en nette augmentation depuis quelques saisons, apprécient aussi la partie mauritanienne: pas moins de cent quatre vingt-quinze (195) individus comptés, ce jour ! Quasiment tous des hivernants, signe de la prospérité de l'espèce dans l'Europe méditerranéenne, et peut-être attirée par le regain rizicole à la mode sénégalaise. Une préférence pour la Mauritanie aussi chez les Cigognes noires (ciconia nigra, voir plus bas). Et les menacées Grues couronnées noires (Balearica p. pavonina): dix-neuf individus (19) estimés, ce jour - un beau chiffre !- dont un vol de douze (12) derrière le Petit Bras, même si un (1) couple, peut-être deux (2), se maintien(nen)t bruyamment aux alentours des nouvelles rizières 'confrériques', lesquelles ont heureusement et relativement épargné leur marais-refuge, désormais une enclave cernée de toutes parts...

En rappel, sur Ornithondar:
La curée saisonnière, malgré les nouveaux casiers rizicoles, 2015 11 9
Un tour complet des chaumes - la curée tire à sa fin... (3/3), 2013 12 16
Plaine de Biffeche: la curée à son paroxysme ! (2/3), 2013 12 12
Curée 2013: les Pélicans blancs à la manœuvre ! (1/3), 2013 12 6
Curée (3/3) spectaculaire pour la 'fin d'un monde' !?, 2012 12 21
La curée (1/3), 2012 12 19

Ci-dessus - visionner de g. à d.:
l'envol des Ibis falcinelles - Plegadis falcinellus (12h15)- et des Pélicans blancs - Pelecanus onocrotalus (10h46 et 11h55)
Lagon de Diawas (Mauritanie) et bolong de Taba Tache (Sénégal) 2016 11 29 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

De part et d'autre du fleuve, 
du lagon de Diawas (Mauritanie) à la plaine de Biffeche (Sénégal)
3 000 Pélicans blancs, 195 Ibis falcinelles,
jusqu'à 19 Grues couronnées noires 
22 à ~30 Tantales ibis, 13 Cigognes noires ! 

Ci-dessous - visionner de g. à d.:
escadrille de Pélicans blancs - Pelecanus onocrotalus
Spatule blanche d'Eurasie - Platalea leucorodia- et Spatule d'Afrique - Platalea alba, à d.
Au-dessus de la plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 11 29,  9h36 et 8h53-54 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -
 Ci-dessus:
Cigognes noires - Ciconia nigra, et Pélicans blancs - Pelecanus onocrotalus
Dans la plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 11 29, 14h28-14h52-14h56 / © Photos par Frédéric Bacuez


Douze Cigognes noires, extrêmement prudentes !

A l'heure des thermiques et des températures qui grimpent, grimpent, grimpent comme les grands voltigeurs au zénith, il faut trouver un coin d'ombre, même précaire, et lever les yeux. On n'attendra pas longtemps: surgissant des horizons vaporeux, immanquablement les Pélicans blancs (Pelecanus onocrotalus) mais aussi, souvent dans leur sillage, les Tantales ibis (Mycteria ibis, Yellow-billed Stork) et des Cigognes noires (Ciconia nigra, Black Stork) ! Au moins vingt-deux (22) cigognes africaines et treize (13) cigognes eurasiennes, aujourd'hui, dont une pompe associant quinze (15) des premières à douze (12) des secondes, à la verticale de la gonakeraie qui fait jonction entre la plaine de crue, le canal de décharge et les casiers rizicoles voisins... Comme d'habitude, les deux espèces de cigognes arrivent de la berge mauritanienne du fleuve, pour tenter leur chance dans les dépressions encore poissonneuses de notre plaine... Hélas, la dégradation des sites et, surtout, le dérangement qui ne cesse de s'accroître - les Hommes dans les rizières qui crient, tapent sur des bidons ou font désormais usage de canons à explosion !- la plupart du temps n'encouragent pas les délicats échassiers à se poser. Les cigognes cerclent dans le ciel inlassablement, jusqu'à l'énervement - certaines en arrivent à se donner de violents coups de pattes dans les airs !- sans jamais pouvoir atterrir. Lasses, elles finissent par repartir d'où elles viennent: la plaine de crue de la partie mauritanienne, autrement plus paisible - pour combien de temps encore ?...


OISEAUX / 92 espèces cochées
MAMMIFÈRES / 2 espèces cochées
REPTILES / 1 espèce
POISSONS & CRUSTACÉS / 2 espèces
ARACHNIDES / 1 espèce
LÉPIDOPTÈRES & ODONATES / 3 espèces

Vu et/ou entendu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), d'abord ~1 050 ind. - dont ~200 ind. à la curée [sur le Maroum Diassik], en compagnie d'un Tantale ibis, des cormorans et ardéidés divers + 250 à 300 ind. suivis peu après de 220 ind., tous venant de Diawas en prenant le 'canal de décharge' comme fil conducteur vers la plaine de Biffeche + 1 + 1 ind. solitaires + ~40 ind. et encore ~200 ind. passant bas et tout près de moi + ~50 ind. et 86 ind. vont se poser dans le canal lui-même, avec pompe d'une dizaine d'ind. avec un Milan noir [plaine de crue] Et pour couronner le tout, levée de 1 800 à 2 000 ind. du lagon de Diawas [Mauritanie] 
  • Pélican gris (pelecanus rufescenspink-backed pelican), 2 ind. en vol revenant de la curée sur le Maroum Diassik et gagnant le fleuve Sénégal
  • Cormoran africain (microcarbo a. africanuslong-tailed cormorant), une grande majorité de juvéniles
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax l. luciduswhite-breasted cormorant), 7 + 1 ind. en vol passant
  • Bihoreau gris (nycticorax n. nycticoraxblack-crowned night-heron), plusieurs ind. en vol de retour vers leur reposoir de la mangrove de Thiolet (6h30-6h50)
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron), 1 ind. en vol + 3 ind. à l'envol [digue n°2] + 1 ind. [Île aux Bois] + 3 ind. coté mangroves [digue n°1]
  • Gardeboeuf d'Afrique (bubulcus i. ibis, african cattle egret), 1 ind. seul, en vol [amont>aval de la plaine]
  • Aigrette à gorge blanche (egretta g. gulariswestern reef-egret), 1 + 1 ind. [digue n°2]
  • Aigrette garzette (egretta g. garzettalittle egret), plusieurs ind. en vol vers la curée [>Maroum Diassik] + 1 ind. en compagnie d'un Crabier [pointe nord Île aux Bois] + 4 et 6 et 1 et 1 ind. suivant une Aigrette intermédiaire [berge du fleuve>amont] + 15 ind. perchés sur palétuvier [débouché bolong de Taba Tache] + 2 ind. [mares au pied de digue n°2]
  • Aigrette intermédiaire (à bec jaune, egretta intermedia ssp. brachyrhynchaafrican intermediate egret), 1 ind. en vol passant, suivi de Garzettes [berge du fleuve>amont]
  • Grande aigrette (ardea alba ssp. melanorhynchoswestern great egret), plusieurs ind. dont groupe de 3 ind., en vol matinal, surtout après 7h10 [en direction du Maroum Diassik] + 5 et 1 ind. en vol [au-dessus du fleuve>amont]
  • Héron cendré (ardea c. cinereagrey heron), 1 ind au sol + 1 ind. en vol, au tout petit matin + 2 ind. en vol [par-dessus la plaine de crue>Mauritanie] + 1 ind. levé [petites mares de ripisylve, digue n°2] + 1 ind. juché sur une casemate ! [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Héron pourpré (ardea p. purpureapurple heron), au minimum une vingtaine d'ind. au point du jour - dont 8+ + 1 + 3+ + 4 + 3 + 1 ind. en vol de l'aube (jusqu'à 6h55) + 1 + 1 ind., levés du marais (aprem') [marais du Djeuss rive droite]
  • Tantale ibis (mycteria ibisyellow-billed stork), un maximum de 22 ind. - dont l'ind. à la patte gauche cassée (cf. 11 24) qui reste aussi sur zone... puis sur l'Île aux Bois à midi + 5 ind. en vol +  14 ind. pompant et cerclant avec les Pélicans blancs et un rapace indéterminé ['canal de décharge' et ripisylve à gonakiers] + 3 ind. (et 'patte folle') sur l'Île aux Bois, deux venant percher sur un palétuvier en compagnie d'un Héron cendré, une Aigrette garzette, une Aigrette à gorge blanche et un Crabier chevelu - pas moins ! + 15 ind. cerclant, pompant et planant avec douze Cigognes noires au-dessus de la ripisylve à gonakiers [digue n°2] + 2 ind. levés d'un bolong [petite mangrove]
  • Cigogne noire (ciconia nigrablack stork), probablement 13 ind. - dont 1 ind. s'élève dans la plaine de crue mauritanienne [nord du Petit Bras] + 2 ind. cerclent à basse altitude au-dessus des rizières de Taba Tache en compagnie de deux Milans (13h20) + 12 ind. avec quinze puis un Tantales et deux Milans, pompant, cerclant, planant et se disputant parfois au-dessus de la ripisyle à gonakiers [digue n°2]
  • Ibis falcinelle (plegadus falcinellusglossy ibis), au minimum 195 ind. - dont 3 ind. en vol + ~50 ind. en vol [>Diawas, Mauritanie] + au moins 142 ind. levés du bolong de Taba tache par une pirogue accostant (cent six Ibis gagnent le lagon de Diawas, Mauritanie; trente-six autres en formation (V) descendent le fleuve vers le delta) [au droit du 'canal de décharge']
  • Ibis sacré (threskiornis aethiopicussacred ibis), 2 ind. en vol passant + 3+ ind. levés avec deux Tantales d'un bolong [petite mangrove]
  • Spatule d'Afrique (platalea albaafrican spoonbill), 1 ind. en vol, avec cinq Spatules eurasiennes passant au-dessus de moi [plaine de crue]
  • Spatule blanche (d'Europeplatalea l. leucorodiaeurasian spoonbill), 1 ind. + 9 ind. + 1 ind. bagué jaune au tarse gauche, en vol + 5 ind. avec une Spatule africaine, en vol passant + 4 ind. dont sujet à la patte cassée, en vol passant 
  • Oie-armée de Gambie (plectropterus g. gambensisnorthern spur-winged goose), 5 ind. en vol,  après 11h [Sénégal>Mauritanie via la plaine de crue]
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite-faced whistling duck), 2 ind. juvéniles [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Balbuzard pêcheur d'Eurasie (pandion h. haliaetuseurasian osprey), au maximum ~8 ind. - dont 1 ind. repose sur une souche au milieu des tannes à sec [vers le Maroum Diassik] + 1 ind. au sol comme d'habitude près du débouché du 'canal de décharge' + 1 ind. reposant sur un buisson de tamarix senegalensis + 1 ind. en vol AR, avec un poisson dans les serres au retour, qu'il va déchirer et manger au sol, dans la plaine de crue + 1 ind. perché au nord du Petit Bras du fleuve [coté mauritanien] (ainsi que deux sujets en poursuite) + 1 ind. cerclant en altitude avec les Pélicans + 1 ind. de type femelle en mue volant avec des Pélicans [carrefour des digues] + 1 ind. avec poisson dans les serres (~16h25) [Djeuss 'doux'>marigot du Djeuss 'saumâtre']
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish-eagle), première vocifération du Djeuss (Sénégal) à 6h57 ! Cc local de Diawas (Mauritanie) entendu aussi - et 1 ind. vu reposant sur un palétuvier- + 1 ind. en vol [par-dessus la plaine de crue]
  • Milan d'Afrique à bec jaune (Milan parasite, milvus aegyptius ssp. parasitus, yellow-billed kite), 3 ind. (sans doute venus de Diawas) pompent comme les Pélicans à la verticale du fleuve
  • Milan noir (milvus m. migransblack kite), 1 ind. + 1 ind. + 1 ind. pompant avec les Pélicans + 2 ind. cerclant avec deux Cigognes noires au-dessus des rizières
  • Busard cendré (circus pygargusMontagu's harrier), 1 ind. juvénile mélanique de 1ère AC en train de chasser activement + 1 ind. mâle 'normal' [plaine de crue] + 1 ind. femelle immature en vol passant de chasse [berge arborée du fleuve coté plaine]
  • Busard des roseaux (circus a. aeruginosuswestern marsh-harrier), 1 ind. mâle et 1 ind. femelle, tous deux en train de chasser activement, sans conflit entre eux [plaine de crue vers les mares et roselières de ripisylve] + 1 ind. mâle
  • Rapace indéterminé, de type Circaète JLB, cerclant et pompant au loin, avec des Pélicans et Tantales (vapeurs de chaleur)
  • Faucon crécerelle (falco t. tinnunculuscommon kestrel), 1 ind. levé au matin + 1 ind. à l'envol [bosquet de gonakiers riverain du fleuve]
  • Marouette à bec jaune (Râle à bec jaune, zapornia flavirostrablack crake), entendues dans le marais [du Djeuss rive droite] + 4 ind. [piste-digue n°1]
  • Talève d'Afrique (porphyrio madagascariensisafrican swamphen), entendues dans le marais [du Djeuss rive droite]
  • Grue couronnée noire (balearica p. pavonina, -west africanblack crowned crane - Vulnerable/VU-Vulnérable,sur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition), 1 à 2 ind. entendus à 6h35 vers Thiong (berge mauritanienne) ou la péninsule de Thiolet (Sénégal)... 2 + 2 ind. entendus puis vus sur les rizières [de Mboubeune-Taba Tache] + l ind. à rémige à l'aile droite en cours de décrochage (mue), en train de glaner, seule [plaine de crue sèche] + 12 ind. en vol [Diawas, coté mauritanien du fleuve]
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana), 1 ind. en vol + 2 ind. avec 1 juvénile [marais du Djeuss rive droite] 
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), omniprésente sur toutes les tannes encore en eau
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 6+ ind. (matin) puis 20+ ind. (aprem') [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • (Pluvier) grand-gravelot (charadrius h. hiaticulacommon ringed plover), plusieurs ind. sur les tannes
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), dont 1 ind. dans les salicornes [berge du fleuve] + 20+ ind. [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Pluvier argenté (pluvialis squtarolagrey plover), 3 ind. stationnés dans la plaine de crue, loin du fleuve ! + 8 ind. atterrissant, toujours dans la plaine de crue, cette fois près de la berge fluviale + 2 ind. [tannes]
  • Barge à queue noire (limosa limosablack-tailed godwit Near threatened/NR-Quasi menacésur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition), seulement 5 ind., groupés [mare au milieu des massettes, plaine de crue près de la digue n°2]
  • Courlis corlieu (numenius phaeopuswhimbrel), 1 ind. + 3 ind. en poursuite [fleuve Sénégal et anse au droit du 'canal de décharge']
  • Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), troupe de ~50 ind. sur les tannes en eau
  • Combattant varié (calidris pugnaxruff), 1 ind. seul puis vol de 8 ind. + petites bandes ici et là sur les tannes encore en eau + 1 ind. levé [petites mares de ripisyle, digue n°2]
  • Chevalier gambette (tringa t. totanuscommon redshank), quelques ind. sur les tannes encore en eau
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), plusieurs ind. sur les tannes encore en eau
  • Chevalier culblanc (tringa ochropus, green sandpiper), peu - 1 ind. puis 1 ind., levés sur mares en ripisylve [digue n°2]
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), très peu
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), quelques ind. un peu gênés, comme les Courlis corlieux et autre limicoles, par l'étiage très élevé du fleuve qui ne laisse aucun espace aux vasières... [berge du Sénégal] + 1 ind. [digue n°1]
  • Bécassine des marais (gallinago g. gallinagocommon snipe), 1 + 1 ind. à l'envol (vers le haut)
  • Bécassine sourde (lymnocryptes minimus, jack snipe), 1 ind. levé au pied de la digue, fait trois dizaines de mètres (bas) avant de se reposer entre buissons de tamarix et tanne en eau + 1 ind. par deux fois de part et d'autre de la digue [n°2], passant des mares en ripisylve aux tannes en eau !
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull), 1 ind. en vol passant et... gueulard (7h+)
  • Sterne caspienne (hydroprogne caspiacaspian tern), 1 ind. juvénile en vol passant [long de digue n°2 coté plaine de crue] + 1 et 1 ind. juvéniles en vol passant [fleuve]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), quelques ind. patrouillent au-dessus des tannes + ~60 ind. survolant leur site habituel de nidification, en compagnie de Goélands railleurs [au droit du 'canal de décharge']
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood-dove)
  • Tourterelle masquée (Tourterelle à masque de fer, oena c. capensisNamaqua dove), 1 ind. femelle en vol passant [berge du fleuve] + 1 ind. femelle [digue n°2] + 2 ind. femelles + 2 ind. [digue n°1]
  • Tourterelle maillée (spilopelia/streptopelia s. senegalensislaughing dove), 1 ind. [digue-barrage vanné de Bango]
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), 22 ind. au ras de l'eau [>amont du fleuve] + 18 ind. puis 16 ind. en vol au ras de la plaine de crue [>casiers rizicoles] + plusieurs ind. au repos, avec les Oedicnèmes [ex parking Eiffage & Co pris au marais]
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens ssp. shelleyi, -Nigermourning collared-dove)
  • Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensisSenegal coucal), 1 ind. sur arbuste [plaine de crue] + 1 ind. [digue n°2]
  • Effraie d'Afrique (tyto alba ssp. affinis, african barn owl), à 6h10, 1 ind. chuinte encore dans mon impasse... Puis, vers 6h40, 1 et 1 ind. (le même ?) entendus de part et d'autre de la piste-digue [coté mangroves et coté marais] 
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus c. climacuruslong-tailed nightjar), quelques ind. voltigent et se poursuivent au-dessus du marais, aux premières lueurs du jour + nombreux appels à l'aube 
  • Martinet des maisons d'Afrique de l'ouest (apus affinis ssp. aerobateswest african little swift)
  • Martin-pêcheur huppé (corythornis cristatus ssp. galeritaMalachite kingfisher), 1 ind. [mares au pied de digue n°2] + 1 ind. [carrefour des digues] + 1 ind. après le bain [marais du Djeuss rive droite]
  • Martin-pêcheur pie (ceryle r. rudispied kingfisher), 1 ind. + 2 ind. [marais de digue n°1] + 1 ind. sur monticule [ex parking Eiffage & Co pris au marais] + 1 ind. [petit pont vanné, bolong de Kaïgga] + 2 ind. [bolong de Kaïgga]
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater), 3 ind. d'une même famille [plaine de crue] + 1 ind. [digue n°1]
  • Guêpier de Perse de l'ouest (merops persicus ssp. chrysoconoswestern blue-cheeked bee-eater), comme souvent d'abord entendu avant que d'être enfin vu: 2+ ind. perchés  + 1 ind. +... quelques ind. dans le ciel ! [plaine de crue] + 2 ind. + 1 + 1 ind. sur arbuste (après son envol, place prise par un Guêpier nain !) [carrefour des digues]
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius m. macrourusblue-naped mousebird), 8 ind. + 12 à 14 ind. en bandes [berge arborée du fleuve]
  • Barbion à front jaune (pogoniulus c. chrysoconusyellow-fronted tinkerbird), 1 ind. entendu [digue n°1 vers Bango]
  • Cochevis huppé du Sénégal (galerida cristata ssp. senegallensis, -Senegalcrested lark), en particulier dans la plaine de crue à l'herbe basse et peu serrée + 3 ind. sur la dune à salicornes
  • Moinelette à oreillons blancs du Sénégal (eremopterix leucotis ssp. melanocephalus-Senegal- chestnut-backed sparrow-lark), petites dizaines disséminées dans la plaine de crue, souvent par groupes de 3 ind., vues et entendues, avec poursuites entre elles
  • Hirondelle de rivage (riparia r. ripariacommon sand martin)
  • Bergeronnette printanière (motacilla f. flavablue-headed wagtail), 1 ind. + 1 ind. seulement !
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus p. phoenicuruscommon redstart), 1 ind., comme chaque hiver [allée d'arbustes à prosopis, le long du marais]
  • Traquet motteux (oenanthe o. oenanthenorthern wheatear), 1 ind. mâle encore en mue postnuptiale ! + 1 ind. femelle + 2 ind. en rivalité territoriale d'hiver + 1 ind. au loin + 2 ind.[plaine de crue]
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenussedge warbler), entendu en petit nombre + 1 ind. en vol + 1 ind. + 4 à 5 ind. entendus sur un même périmètre ! [herbiers du marais du Djeuss rive droite]
  • Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus, eurasian reed-warbler), 1 ind. entraperçu [marais du Djeuss rive droite]
  • Rousserolle des cannes (acrocephalus rufescens ssp. senegalensis, -Senegalgreater swamp-warbler), 2 ind. entendus, sur deux sites différents [marais du Djeuss rive droite]
  • Pouillot véloce (phylloscopus c. collybita, common chiffchaff), 1 ind. vu à 7h10 + 1 ind. l'aprem' [digue n°1] + 1 ind. [digue n°2]
  • Fauvette passerinette (curruca i. inornata, western subalpine warbler), quelques ind. (mâles comme femelles) dans la plaine de crue et la berge du fleuve si présence d'arbustes buissonnants ici et là + 1 ind. femelle dans la dune à salicornes + plusieurs ind. dans les arbrisseaux des deux digues [n°1 + n°2]
  • Cisticole des joncs (du Nigeria, cisticola juncidis ssp. uropygialisnigerian zitting cisticolafan-tailed cisticola), 1 ind. [plaine de crue herbeuse]
  • Prinia aquatique (à ventre blanc, prinia fluviatilisriver prinia), 2 ind. - cc local- + 1 ind. en vol [marais du Djeuss rive droite]
  • Prinia modeste (prinia s. subflavatawny-flanked prinia), famille de 3 ind. très curieux... [plaine de crue, sur prosopis buissonnant]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris p. pulchellusbeautiful sunbird)
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius s. senatorwoodchat shrike), 1 ind. va occuper la cime de l'arbre précédemment réquisitionnée par une Pie-grièche méridionale + 1 ind. au loin
  • Pie-grièche méridionale (lanius meridionalis ssp. elegans, saharian southern grey shrike), 1 ind. à la cime d'un petit arbre parasol, chasse
  • Gonolek de Barbarie (laniarius b.barbaruscommon gonolekyellow-crowned gonolek), 1 ind. chante à 7h10 + 1 ind. [digue n°1]
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostris, white-billed buffalo-weaver), tiens ! 6 ind. juvéniles [berge arborée du fleuve]
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp., black-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), volées de retour des casiers rizicoles + babils de nombreux ind. reposant avec les Tisserins dans les gonakiers riverains du fleuve
  • Euplecte vorabé (euplectes a. afer, yellow-crowned bishop), plusieurs ind. entendus à l'aurore dans le marais, vu 1 ind.
  • Amarante (commun) du Sénégal (lagonosticta senegalared-billed firefinch), 1 ind.
  • Bengali zébré (amandava s. subflavazebra waxbill), déjà 3 ind. en vol (retour de l'abreuvoir) à 7h10 puis plusieurs bandes, dont une de 8 ind. et une autre de ~30 ind., dans la plaine de décrue + nombreux ind. dans le fouillis arbustif près des mares de ripisylve [digue n°2]: le seul estrildidé encore commun dans le bas-delta !
  • Astrild-caille à face noire (ortigospiza a. atricollisblack-faced quailfinch), 1 ind. au sol, bien observé + 2 ind. en vol [plaine de crue]

  • Marouette ponctuée ? (porzana porzana), 1 ind. entendu [marais du Djeuss bangotin rive droite]
  • Locustelle sp. ? (locustella sp.), vue l'espace de quelques secondes... [marais du Djeuss bangotin rive droite]

Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas:
Tisserins à tête noire - Pie-grièche à tête rousse
Prinias modestes
Traquet motteux, mâle encore en mue postnuptiale - Prinia modeste
Guêpier de Perse, adulte
Martin-pêcheur huppé après son plongeon
Oedicnèmes du Sénégal et Pigeons roussards
Deux Balbuzards pêcheurs et leur prise - Volée de Bécasseaux minutes
Plaine de crue du fleuve Sénégal à l'amont de Bango et marais du Djeuss rive droite / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


AUTRES:
  • Loup d'Afrique ex Chacal doré (canis lupus lupaster ex canis aureus, african golden/grey wolf ex common jackal), 1 ind. ad. partant se désaltérer au lagon (8h15) [plaine de crue] {à suivre sur Ornithondar}
  • Microchiroptère sp. indéterminée, quelques ind. chassant au-dessus du marais, avec les Engoulevents, à l'aube
Un terrier (frais et occupé au vu des empreintes trouvées alentour), dans les racines d'un buisson de salicornes et orienté plein ouest (cf. photo en bas de notule) - peut-être de Mangouste ichneumon (herpestes ichneumon)

  • Varan de l'ouest africain (varanus niloticuswest african Nile monitor), 1 ind. ['antique' vanne de digue n°2] + 1 + 1 ind. se précipitant dans le marais + 1 ind. juvénile de l'année, encore peu farouche [digue n°1, cf. photo en bas de notule] + 1 ind. dans un 'jardin' [digue bangotine]
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), 1 ind. en vol au-dessus du fleuve [>amont] + 2 à 3 ind. passant et repassant (midi) [berge du fleuve] + 2 ind. [digue n°2]
  • Mylothris chloris (common western dotted border)
  • Brachythémis à ailes bronzées (brachythemis leucostictabanded groundling), en nombre
  • Néphile du Sénégal (nephila senegalensisSenegal golden silk orb weaver), 1 ind. [digue n°2] + colonie de quatre toiles avec 11 ind. (4 + 2 + 1 + 2 ad. et 2 juv. ou mâles pas encore dévorés !), dans la clairière d'un bosquet relictuel d'acacias niloticas [berge du fleuve Sénégal]
  • Périophtalme atlantique (Sauteur de vase atlantique, periophtalmus atlanticusatlantic mudskipper) [berges vaseuses du marais du Djeuss rive droite]
  • Callinecte bleue (crabe bleu, callinecte sapidusblue crab), carapaces... [plaine de crue]
  • Bourdon sp., 1 ind. [bosquet à gonakiers et... Néphiles]
Ci-dessous:
à g., terrier sous buisson de salicornes, plaine de crue du fleuve Sénégal - à d., Varan de l'année, marais du Djeuss rive droite
2016 11 29, 10h01 et 16h08 / © Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues